CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

CONSTANTINE FAIT SA MUE

EN PRÉVISION DE L'ÉVÉNEMENT CULTUREL DE 2015

Les visiteurs qui seront accueillis à la ville des Ponts suspendus vont certainement vouloir découvrir cette perle dans toute sa splendeur.

Constantine, ville millénaire, est certainement l'une des plus belles cités de l'Algérie. Son histoire glorieuse lui donne un timbre particulier pour demeurer un lieu spécial pour les Algériens. Constantine vient d'être élue capitale culturelle arabe pour 2015. A peine 18 mois la séparent de ce grand événement! Serait-elle prête pour accueillir des milliers de visiteurs? A-t-elle assez de temps? Est-elle en mesure d'assumer un tel rôle? C'est l'image de toute l'Algérie dont il s'agit et l'Etat a débloqué une importante somme d'argent pour la réussite de cette manifestation. Sur le plan local les autorités semblent mobilisées. Des travaux sont déclenchés simultanément. Les opérations de relogement s'accélèrent et la dernière en date du 8 juillet où pas moins de 700 familles ont été relogées dans de bonnes conditions sous l'œil bienveillant des autorités locales. Des mesures de sécurité avaient été prises en la circonstance par prévention. Elles occupaient des logements de type F1 datant de l'ère coloniale. En ce qui concerne les opérations du relogement, tout un programme a été élaboré pour en finir définitivement avec l'habitat précaire et les bidonvilles. Pour ce faire, des moyens humains et logistiques sont prévus à chaque opération de relogement dont les préparatifs ont commencé. Ces opérations devraient toucher les familles vivant dans des zones de glissement de terrain et dans la vieille ville, ainsi que les demandeurs de logements sociaux. Mais le logement n'est pas le seul souci des pouvoirs locaux, d'autre problèmes doivent être soulevés, notamment quand il s'agit de l'image de la ville qui va symboliser l'Algérie dans moins de deux ans. Il s'agit de l'esthétique de Constantine qui a longtemps souffert d'une dégradation flagrante à donner la honte aux responsables locaux. Mais enfin l'occasion se présente pour redonner à la ville sa vraie image. Ainsi souvent négligés lors des travaux d'aménagement, les trottoirs de la ville vont être réhabilités au grand soulagement des Constantinois. On souligne, que cette opération sera conduite suivant un schéma directeur approprié et élaboré par des spécialistes avérés. L'opération sera lancée très prochainement. Celle-ci sera exécutée selon une méthode structurée, pour éviter les habitudes médiocres de colmatage et de saupoudrage. Les services de la wilaya ont indiqué que «des études approfondies sur l'état des trottoirs de la ville, dont certains sont affectés par le phénomène de glissement de terrain, seront réalisées dans le cadre d'un plan réfléchi et structuré afin de permettre un aménagement efficace et durable des espaces surélevés de part et d'autre des chaussées. Cette initiative que les Constantinois souhaitent depuis longtemps se veut comme une action d'embellissement tous azimuts de la ville de Constantine qui se prépare pour un événement majestueux. Un événement qui exige aussi de prendre en charge les problèmes de transport. Les visiteurs qui seront accueillis à Constantine vont certainement vouloir découvrir la ville dans toute sa splendeur. En plus du téléphérique et des moyens de transport classiques, la ville des Ponts vient d'être dotée d'un tramway. Il a été inauguré récemment par le ministre des Transports Amar Tou. Il relie sur un tracé de neuf km l'axe Benabdelmalek à la cité Zouaghi. En prévision toujours de «Constantine, capitale de la culture arabe», les autorités ne manqueront pas de passer en revue quelques problèmes relatifs justement à la circulation. L'un des plus importants points noirs de la circulation, à savoir l'entrée de l'agglomération d'El Hamma sera enfin pris en charge. Il s'agit de la construction d'une trémie indique la direction des travaux publics sur une longueur de 350 m. On prévoit aussi l'aménagement de l'entourage par des espaces verts. Une enveloppe de 200 millions de dinars a été consacrée à ce projet. La ville qui va être la symbolique de la culture arabe est de plus en plus motivée, notamment en ce qui concerne ses activités culturelles d'où d'ailleurs l'organisation de pas moins de 197 soirées durant l'été mais aussi pour animer les veillées ramadhanesques. Du raï au chaâbi et en toute évidence le malouf, des groupes étrangers aussi bien du Monde arabe qu'occidentaux sont au programme à la grande satisfaction du public constantinois. Les préparatifs pour cet événement culturel ne seront pas sans un programme touristique. Cirta va être dotée d'une résidence touristique. Notons également que dans ce même contexte, l'hôtel Cirta va connaître des travaux de réhabilitation.

Les autorités ne négligeront certainement pas le côté médiatique dont les acteurs sont appelés à être les ambassadeurs de Constantine. Une enveloppe de 20 millions de dinars a été allouée à ce secteur, devant permettre de retaper la Maison de la presse de Constantine sise à la Zone industrielle Palma. Tous ces engagements donnent une nouvelle ambiance à Constantine et une bonne dynamique économique d'où la baisse du taux de chômage qui est passé de 12, 94% à 9,94%. Ce chiffre est appelé à être revu à la baisse d'ici la prochaine rentrée scolaire. Une nouvelle qui donne un souffle d'espoir aux jeunes.

Par Ikram GHIOUA

Mercredi 14 Aout 2013



14/08/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 76 autres membres