CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(émission 09/2001) JOURNEE MONDIALE DE L’ASTHME

Emission

09/2001

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: KAMARDINE  KRIM

Valeur faciale: 5,00 DA

Format: 25mm x 35mm

Dentelure: 14

Imprimeur: Imprimerie de la Banque d'Algérie.

Procédé d'impression: Offset

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour à 2,00 DA affranchie à 7.00 DA avec oblitération 1er jour illustrée

Vente 1er jour: Les Samedi 09 et Dimanche 10 Juin 2001 dans les 48 Recettes Principales des postes D'ADRAR-ECH-CHELIFF- LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA ET ORAN.

Vente générale: Le Lundi 11 Juin 2001 dans tous les bureaux de poste.

N° : 1291

 

 

 

Journée mondiale de l’asthme

L’asthme a bénéficié cette dernière décennie d’une évolution des connaissances qui a permis de mieux cerner les modalités de sa prise en charge. C’est une affection qui concerne aussi bien l’homme que la femme, aussi bien l’adulte que l’enfant. C’est une maladie des bronches caractérisée par une inflammation chronique avec parfois des spasmes bronchiques. Elle se caractérise par des épisodes de gêne respiratoire avec des sifflements survenant surtout la nuit, accompagnés de toux et/ou de rhinite. En dehors de ces épisodes, le malade ne présente pas de symptômes en général. La fréquence de ces épisodes est proportionnelle à l’intensité de l’inflammation, déterminant ainsi le degré de sévérité. Plus les épisodes sont fréquents ou intenses, plus l’asthme est sévère.

Les facteurs favorisant le déclenchement et l’aggravation sont multiples : le froid, la chaleur, l’humidité, certains médicaments comme l’aspirine, l’effort… Ils sont rarement reconnus par le malade.

Les principes de la prise en charge sont :

- la prévention basée sur la reconnaissance et l’éviction des facteurs en fournissant un traitement anti-inflammatoire continu, même en dehors des crises ;

- un traitement broncho-dilatateur en cas de crise ;

- l’administration de médicaments par inhalation (aérosol doseur) de préférence ;

- la surveillance du souffle grâce au débit mètre de pointe.

L’objectif de cette pratique au double rôle curatif et prophylactique est, bien sûr, de diminuer les crises et faire disparaître les symptômes pour permettre une vie normale au sujet souffrant de l’asthme. En effet, guidé par son équipe soignante, le patient devient un facteur de guérison en soi, en ce sens qu’il acquiert des connaissances sur sa maladie, les mécanismes chimiques des médicaments, son traitement, la marche à suivre en cas de crise, comment organiser la prévention… C’est au prix de l’implication totale de ces deux partenaires (médecin- patient) – qui peut être amplifiée par l’action associative – que le but peut être atteint : obtenir la meilleure qualité de vie possible.

 

P.T.T

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

 

 

émission précédenteimage précédenteimage suivanteémission suivante



08/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres