CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

Grottes de Beni Add à Tlemcen

Une curiosité géologique



Cette merveille nichée à 1143 m d'altitude, dans la commune de Aïn Fezza à une douzaine de kilomètres du chef-lieu de wilaya, existe depuis 65 000 ans.

«Elles ont été découvertes par les Berbères entre la première et la deuxième ères», selon le parc national de Tlemcen. Dès l'accès à ces grottes à la température fixe de 13°C, quelle que soit la saison, le visiteur est frappé par la splendeur des stalactites et stalagmites, une peinture ensorcelante. Suffisamment éclairée, la galerie, comportant plusieurs salles, offre des dessins et des formes qui sont des répliques surprenantes de régions existant dans le monde. On peut par exemple contempler la statue américaine de la Liberté, l'Italie bien représentée naturellement sur la roche calcaire, des animaux, le désert… Tout simplement, c’est éblouissant.

Les grottes, qui ont été fermées à une certaine époque pour des raisons de sécurité, on rouvert en 2006 avec un léger lifting extérieur et une restauration partielle à l'intérieur du site qui est profond de 700 m. Les géologues, qui ont eu à travailler sur ce site, affirment que ces «grottes représentent un système hydrologique souterrain constituant le plus grand réseau caverneux souterrain connu en Algérie». Nous savons également que ce souterrain aboutit jusqu'en territoire marocain, 50 km plus loin,  mais il a été obstrué par du béton pour diverses raisons. «Les moudjahidine utilisaient ces grottes aussi, ce qui explique les défaites de l'armée coloniale dans cette région…» témoigne M’hamed B., un moudjahid de la région. En tout cas, les lieux méritent le déplacement…

Chahredine Berriah

El Watan du 23/08/2010



20/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 76 autres membres