CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

La philatélie va-t-elle vers son déclin ?


L'illustration de l?enveloppe «Premier jour» consacrée à la toute récente émission algérienne sur la production fruitière (abricots, cerises) mise en vente le 3 mars dernier est désespérément plate.
Dans la majorité des cas, Algérie Poste ne cherche guère à accompagner ses timbres d?une illustration alliant recherche graphique et originalité. Elle opte pour la facilité en se bornant à reproduire un détail du timbre. Rien n?est fait pour déclencher le moindre enthousiasme. Pourtant, le rôle et l?intérêt de cette illustration ne seraient-ils pas justement d?apporter au timbre un complément d?information ? Avec cette enveloppe, le service philatélique vient de dépasser d?un cran la facilité pour plonger dans le bâclage en allant carrément pomper son illustration dans Google Images.
Pour le vérifier, il suffit de consulter les liens : (http://www.vikingecigs.co.uk/Dekang-E-Liquid-Cherry-Flavour) et (http://www.moncomplementalimentaire.com/2012/07/les-bienfaits-de-labricot/). Et nous voilà devant une émission se voulant une vitrine de notre production fruitière nationale, illustrée par des abricots et des cerises d?Europe ! Même si ces images piquées sur le Net sont libres de droit. Mais en agissant de la sorte, la poste, en tant que producteur d?un matériel philatélique officiel, censé représenter tout un pays, se place désormais aux antipodes des attentes légitimes des philatélistes.

Mohamed Achour Ali Ahmed

(membre de l?Association internationale des journalistes philatélistes -AIJP-)

(emission 03/2013) PRODUCTION FRUITIERE




14/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres