CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

Des décharges à ciel ouvert

Maisons tombées en ruine à la vieille ville


Le décor ne passe pas inaperçu pour ceux qui traversent quotidiennement les ruelles de la vieille ville. Les maisons tombées en ruine sont devenues de véritables décharges qui donnent une mauvaise image à cette partie du Vieux rocher qui représente toute l’histoire et le patrimoine de la ville.

Déjà dans la partie basse de Souika, on ne trouve plus les mots pour décrire ce qui passe au niveau du lieudit le Remblai, situé en contrebas du pont Sidi Rached. Non loin de là et précisément à la rue Abdellah Bey, dans le vieux quartier d’Essayeda, c’est un triste décor qui s’offre aux yeux dans la bâtisse, dite Dar Bendali, située en face de la mosquée de Sidi Moghrof, où des échafaudages ont été installés depuis 2008 pour une opération de réhabilitation qui n’a jamais été réalisée.

«C’est désolant de voir que cette maison qui a vu naitre l’illustre imam Benbadis, devenir une décharge, avec en plus le risque d’effondrement qui menace les riverains et les commerçants», nous dira un habitant. Le phénomène qui dure depuis plusieurs années semble se banaliser, au vu de l’indifférence affichée par les autorités de la ville, mais aussi l’incivisme condamnable de certains citoyens, insoucieux de la propreté de leur quartier. C’est le cas de plusieurs maisons qui se sont effondrées dans le quartier de la Casbah.

En plus des saletés qui s’y amoncellent, et qui n’ont jamais été ramassées par les services de collecte des ordures de la commune, ces lieux sont devenus des aires de jeu risquées pour des enfants innocents. Chose que nous avons pu vérifier à la rue Staifi Amar, située en contrebas de la caserne de la Casbah, mais aussi dans d’autres quartiers de la ville, comme Aouinet El Foul, la rue des Maquisards et la rue Kitouni Abdelmalek.

Mais, finalement oserons nous faire visiter ces lieux aux invités de la ville lors de la manifestation culturelle de 2015, qui aura lieu dans quelques mois ? La question mérite bien d’être posée surtout que de nombreux étrangers qui ont eu l’occasion de visiter Constantine, ces derniers temps, se sont dits étonnés de voir dans quel état se trouve la ville.
 

Arslan Selmane

El Watan



26/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres