CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 01/1999) OUTILS DE LA LAINE

Emission

01/1999

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: KRIM  KAMARDINE

Valeur faciale: 5,00-10,00-20,00 et 24,00 DA

Format: 25mm x 35mm et 35mm x 25mm 

Dentelure: 13 ½ x 14

Imprimeur: Imprimerie de la Banque d'Algérie.

Procédé d'impression: Offset

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour illustrée à 2,00 DA affranchie à 61,00 DA avec oblitération 1er jour illustrée

Vente 1er jour: les Mercredi 20 et Jeudi 21 Janvier 1999 dans les Recettes Principales des postes D'ADRAR-ECH-CHELIFF- LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA ET ORAN.

Vente générale: Le Samedi 23 Janvier 1999 dans tous les bureaux de poste.

N° : 1185-1186-1187-1188

 

 

 

OUTILS DE LA LAINE

Le tissage est considéré comme l'industrie domestique principale de la vie rurale en Algérie. Les femmes, en particulier, après la tonte des moutons, préparent la laine pour la confection des tissages nécessaires aux besoins de la famille.

Pour confectionner les vêtements, les tapis, les tentes et autres produits on se sert principalement des outils suivants:

MITIER A TISSER :

Le métier à tisser, haute lisse porte la chaîne dans le sens vertical et ne dépasse par 2m 50 de large. Il se compose de quatre pièces en bois: deux montants verticaux, et deux ensouples horizontales.

Il existe également le métier à tisser basse lisse pour le tissage des flijs (accessoires de tentes).

Le métier est fait de matériaux locaux, tels que bois d'olivier et de roseaux.

CARDE :

La carde est composée de deux palettes, d'environ 20 cm de long sur 15 cm de large, ayant chacune un manche et présentant, sur une de leurs faces, un carton recouvert de cuir et muni de petites pointes métalliques.

Les cardes servent à faire fusionner la laine en vue de l'effiler.

FUSEAU :

C'est une sorte de toupie à long manche. Il se compose d'une tige ronde de bois dur, effilée progressivement en pointe à une extrémité et dont certains sont munies d'un crochet en forme d'hameçon à l'autre extrémité. Celle-ci entre à frottement dur dans un petit disque de bois généralement en olivier.

Cet outil permet d'étirer la touffe de laine vers le bas par un mouvement large de balancier tout en contrôlant le calibrage du fil.

PEIGNE :

C'est une planche d'environ 80 cm de long sur 20 cm de large, munie à l'une de ses extrémités de dents de fer de 15 cm à 18 cm de haut. Ces dents sont placées en nombres égaux, sur deux rangs parallèles.

Le peigne est monté sur une sorte de pied par un objet quelconque.

Il permet au poignet de la tisserande une certaine vitalité et rythme de travail.

P.T.T

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

 

 

émission précédenteimage précédenteimage suivanteémission suivante



27/09/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres