CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 07/2006) 50ème ANNIVERSAIRE DE LA JOURNÉE DE L’UTIDIANT

EMISSION

N° 07/2006

CARACTÉRISTIQUES

Dessin : K.KRIM

Valeur faciale : 20,00 DA

Format : 30mm x 40mm

Dentelure : 14

Imprimeur : Imprimerie de la BCA

Procédé d'impression : Offset

Document philatélique : Une enveloppe philatélique 7,00 DA, affranchie 27,00 DA, avec oblitération 1er jour illustrée

Vente 1er jour : les vendredi 19 et samedi 20 mai 2006 dans les 48 Recettes Principales des postes situées au chef-lieu de wilaya et les Recettes Principales d'Alger 1er Novembre, Hussein Dey, Ben-Aknoun, Chéraga et Rouïba.

Vente générale : le lundi 21 mai 2006 dans tous les bureaux de poste.

N° : 1441

 

50Eme ANNIVERSAIRE DE LA JOURNÉE DE L’UTIDIANT

Nous commémorons en cette année le 50e anniversaire de la grève des étudiants algériens, qui coïncide avec la date du 19 Mai 1956, année durant laquelle toutes les classes des lycées et des universités furent désertées par les étudiants, à quelques jours des examens de fin d'études. De cette manière, les étudiants ont favorisé de mourir en martyrs pour la cause nationale sacrée au diplôme qui pouvait leur être octroyé à la fin de leur cursus.

La grève des études fut décidée entre le commandement de la Révolution et les représentants des étudiants. De ce fait apparut le célèbre appel du 19 Mai 1956, par lequel l'organisation des étudiants avait décidé d'arrêter les cours et, en même temps, d'adhérer de manière collective à la lutte armée contre l'occupant. Cet appel fut lancé comme suit :

«...En conséquence de la décision prise, nous entamons dès maintenant la grève des cours et des examens. Que les sièges des facultés seront désertés afin de prendre la direction des maquis et djebels, et de rejoindre tous ensemble l'Armée de Libération Nationale.

Etudiants et intellectuels algériens, allons-nous nous replier et trahir la cause nationale sacrée alors que le monde entier nous regarde ? La patrie nous appelle et le pays nous invite à défendre son honneur avec dignité et héroïsme. »

C'est ainsi que les étudiants algériens ont quitté les salles de cours pour rejoindre les rangs de la Révolution. Ils ont abandonné leurs stylos pour prendre les armes dans l'objectif de libérer leur pays et ont consolidé de la sorte l'Armée de Libération Nationale. Cette dernière a fait d'eux des officiers, médecins, commissaires politiques, techniciens et diplomates, qui ont tous activé comme un seul homme sous l'égide et le commandement du Front de Libération Nationale. Par ce geste, l'étudiant algérien a donné un exemple de bravoure et de sacrifice, en choisissant de mourir en martyr pour que vive la patrie. Des hommes et des femmes sont tombés en martyrs au champ d'honneur et ont irrigué par leur sang cette généreuse terre qu'est l'Algérie.

A.P

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

émission précédente image précédenteimage suivanteémission suivante



16/11/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres