CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 09/2006) 50ème ANNIVERSAIRE DU CONGRES DE LA SOUMMAM

ÉMISSION

N° 09/2006

CARACTÉRISTIQUES

Dessin : Ali KERBOUCHE

Valeur faciale : 20,00 DA

Format : 30mm x 40mm

Dentelure : 14

Imprimeur : Imprimerie de la B.C.A

Procédé d'impression : Offset

Document philatélique : Une enveloppe philatélique 7,00 DA affranchie 27,00 DA avec oblitération 1er jour illustrée

Vente 1er jour : les dimanche 20 et lundi 21 août 2006 dans les 48 Recettes Principales des postes situées au chef lieu de wilaya et les recettes principales d'Alger 1er novembre, Hussein-dey, Ben-aknoun, Chéraga et Rouïba.

Vente générale : le mardi 22 août 2006 dans tous les bureaux de poste.

N° : 1443

 

50ème ANNIVERSAIRE DU CONGRES DE LA SOUMMAM

Le congrès de la Soummam est une plateforme politico-militaire qui s’était avérée essentielle pour évaluer la première étape du combat, pour tracer les grandes lignes afin de poursuivre l’action armée et pour élaborer un plan de solution pacifique en vue du recouvrement de la souveraineté nationale. Il constituait une démarche indispensable afin de doter la révolution d’une direction centrale unifiée, capable à la fois d’organiser et de gérer la lutte armée, d’unifier l’organisation militaire et de définir les principes politiques et idéologiques qui baliseront la voie pour la lutte.

Il devait également réfléchir aux moyens de combler les lacunes enregistrées en matière d’approvisionnement, de financement et de déficit en communication entre les régions.

Après une série de rencontres entre les commandements des différentes zones, la zone III, qui remplissait les conditions de sécurité, d’organisation et de clandestinité, fut choisie pour accueillir et pour la première fois tous les chefs du FLN de l’intérieur. Le Congrès eut lieu à partir du 20 Août 1956 dans une maison campagnarde située dans le village d’Ifri, commune d’Ouzelaguen, daïra d’Akbou, wilaya de Bejaia.

Les travaux du Congrès furent présidés par le martyr Larbi Ben M’hidi, assisté du martyr Abane Ramdane en qualité de Secrétaire Général. Une étude approfondie du bilan des 22 mois de processus révolutionnaire a été présentée par les délégués de chaque zone, (hormis la zone I et la délégation extérieure lesquelles n’avaient pas pu assister), la région Sud avait, quant à elle, transmit son rapport au Congrès.
   Les congressistes ont passé en revue les faiblesses et les aspects négatifs qui avaient marqué le déclenchement de la Révolution ainsi que leurs répercussions sur les scènes intérieures et extérieures. Après dix jours de discussions les séances du Congrès débouchèrent sur la définition des cadres organisationnels importants qui devront être enrichis. Ces cadres furent présentés sous forme de décisions politiques et militaires déterminantes, englobant les aspects politiques, militaires sociaux et idéologiques de la Révolution Algérienne. Ile étaient axés sur ce qui suit :

-La promulgation d’un document politique global susceptible de définir la méthodologie de la Révolution armée, accompagné d’une vision des perspectives, principes et bases de l’Etat Algérien après recouvrement de l’indépendance.

-La structuration du Front de Libération (FLN) et de l’Armée de Libération Nationale (ALN) par le découpage du territoire national en six wilayat, englobant chacune d’elle un nombre de zones, de secteurs et de divisions. Alger fut érigée en zone autonome afin de faciliter la communication et la coordination entre les zones.

-L’unification de l’organisation militaire à travers l’adoption des mêmes critères militaires dans les différentes unités de combat de l’Armée de Libération Nationale.

-La Création de l’instance législative qu’est le Conseil National de la Révolution Algérienne (CNRA) et de l’instance exécutive, le Comité de Coordination et d’Exécution (CCE) pour l’administration des affaires de la Révolution.

-L’affirmation de la primauté du politique sur le militaire, et de l’intérieur sur l’extérieur.

Ces décisions ont largement contribué à concrétiser l’adhésion de toutes les forces politiques ayant accepté les objectifs du Front de Libération Nationale.

Le Congrès de la Soummam a été un tournant décisif dans le cours de la Révolution Nationale.

A.P

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

émission précédente image précédenteimage suivanteémission suivante



16/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres