CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 11/1996) ŒUVRES D’ART DES MUSÉES NATIONAUX ISMAÏL SAMSOM

Emission

11/1996

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: ISMAÏL SAMSOM

Valeur faciale: 20,00 et 30,00 DA

Format: 35mm x 35mm 

Dentelure: 14

Imprimeur: Imprimerie de la Banque d'Algérie.

Procédé d'impression: Offset

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour illustrée à 2,00 DA affranchie à 52,00 DA avec oblitération 1er jour.

Vente 1er jour: les Mercredi 25 et Jeudi 26 Décembre 1996 dans les Recettes Principales des postes D'ADRAR-ECH-CHELIFF- LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA ET ORAN.

Vente générale: Le Samedi 28 Décembre 1996 dans tous les bureaux de poste.

N° Y&T: 1118-1119

N° AP : 803-804

 

 

 

 

ŒUVRES D’ART DES MUSÉES NATIONAUX ISMAÏL SAMSOM

SAMSOM Ismaïl est né le 08 novembre 1934 à la Casbah d’Alger dans  un milieu favorable à l’art. Après avoir fait d’excellentes études primaires,  il fut admis au lycée Bugeaud, actuel Emir Abdelkader, qui,  à l’époque, recevait les enfants des riches colons. Les privilégiés  parmi les Algériens qui y étaient admis étaient ceux qui s’étaient  distingués pendant la période du primaire. C’est-à-dire les premiers  prix. 

Mais Samsom s’est senti étranger et déraciné dans ce milieu. Il abandonna  vite le lycée et devint instituteur pendant quelque temps.  Ensuite, c’est l’appel de l’étranger. Il commença à entreprendre un  long voyage qui le mena d’abord en Tunisie puis en Europe. Ensuite,  il traversa l’Atlantique pour visiter le Venezuela, la Colombie, la  Martinique, la Jamaïque, etc. 

Artiste peintre autodidacte, il s’est toujours inspiré des traditions  populaires. Mais la guerre de Libération nationale l’avait si bien marqué  qu’on retrouve dans ses toiles l’empreinte de sa profonde  blessure. 

A cette époque, le pays avait déclenché le compte à rebours de sa  libération. Le destin de l’Algérie était le sien. Dans son engagement,  il reçut une balle en 1957 à Paris, qui l’a immobilisé pour toujours  dans un fauteuil roulant.

Ismaïl Samsom est le premier artiste  à avoir été primé par le Comité des fêtes de la ville d’Alger en 1963.  Ses œuvres figurent parmi les premières peintures algériennes acquises  par le Musée national des beaux-arts d’Alger après l’indépendance.  Certaines de ses toiles se trouvent en Egypte, au Maroc, en  France et à Cuba. 

Il a participé à plusieurs expositions collectives en Europe et au  Moyen-Orient. Il s’installa en Suisse en 1981, et en 1983, 1985 et  1987, il exposa à la galerie de l’hôtel El Aurassi.  Décédé le 5 juillet 1988 des suites d’une longue maladie, on donna  son nom à la galerie du théâtre de verdure d’Alger.

P.T.T

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

 

émission précédenteimage précédenteimage suivanteémission suivante



10/02/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres