CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 13/2003) BOISERIE D'ART

Emission

13/2003

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: KAMARDINE  KRIM

Valeur faciale: 5,00 - 10,00 et 24,00 DA

Format: 29mm x 43mm

Dentelure: 13 x 13 ½

Imprimeur: Imprimerie de la Banque d'Algérie

Procédé d'impression: Offset

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour à 7,00 DA affranchie à 46.00 DA avec oblitération 1er jour illustrée

Vente 1er jour: Les Mercredi 17 et Jeudi 18 Décembre 2003 dans les 48 Recettes Principales des postes D'ADRAR-ECH-CHELIFF- LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA ET ORAN.

Vente générale: Le Samedi 20 Décembre 2003 dans tous les bureaux de poste.

N° : 1355-1356-1357

 

 

BOISERIE D'ART

Le métier de la boiserie et de la décoration en Algérie a depuis longtemps constitué une activité reflétant à la fois l'exigence esthétique et l'utilité pratique, deux valeurs toujours présentes dans l'artisanat algérien.

Le bois, matière première indispensable à l'évolution de cet art, était heureusement répandu dans tout le pays. Parmi les bois les plus utilisés, figuraient le thuya, le cèdre, le pin, le chêne- vert, le chêne-liège, le poirier et l'olivier. Les principaux centres du bois se trouvaient à Alger, en Kabylie, à Tlemcen et dans certaines régions du Sud.

Il servait à fabriquer toutes sortes d'ouvrages indispensables à la vie quotidienne, comme il rentrait dans les travaux d'architecture (plafond, porte, fenêtre, escalier, minbar (chaire à prêcher)...) ainsi que dans la décoration intérieure et extérieure.

Parmi les édifications qui bénéficiaient de riches et importants ornements en bois, compte les constructions à caractère publique et religieux, ainsi que certaines résidences privées. On peut admirer encore aujourd’hui certains ouvrages d’une rare finesse à leur emplacement d’origine, ou conservés dans différents musées.

Trois magnifiques exemples, illustrant le talent inégale des artisans Algériens, ont été repris par une émission de timbre-poste, il s’agit d’une porte et une fenêtre du palais Hassen Pacha et du plafond de Djamaa Edjedid, tous d’eux situés à Alger.

A.P

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

 

émission précédenteimage précédenteimage suivanteémission suivante



27/01/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres