CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 14/1997) ELECTIONS LOCALES – 23 OCTOBRE 1997

Emission

14/1997

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: ANEP

Valeur faciale: 5,00 DA

Format: 25mm x 35mm 

Dentelure: 14

Imprimeur: Imprimerie de la Banque d'Algérie.

Procédé d'impression: Offset

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour illustrée à 2,00 DA affranchie à 07,00 DA avec oblitération 1er jour.

Vente 1er jour: le jeudi 23 Octobre 1997 dans les Recettes Principales des postes D'ADRAR-ECH-CHELIFF- LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA ET ORAN.

Vente générale: Le Samedi 25 Octobre 1997 dans tous les bureaux de poste.

N° : 1143

 

 

 

 

Elections locales – 23 octobre 1997

L’édifice institutionnel de l’Algérie connaîtra, le 23 octobre 1997, une nouvelle étape importante à travers la tenue des élections des Assemblées populaires communales et de wilaya.

Ainsi, après l’élection présidentielle du 16 novembre 1995 et le référendum sur la Constitution du 28 novembre 1996, l’année 1997 aura permis aux citoyens algériens de se doter d’une Assemblée nationale plurielle élue le 5 juin et d’Assemblées communales et de wilaya dès le 23 octobre de la même année.

Se situant dans un cadre politique marqué par le pluralisme et l’expression démocratique, les élections du 23 octobre 1997 ne manqueront pas d’approfondir le processus de prise en charge des problèmes des citoyens, de leur cité et de leur région par eux-mêmes, à travers leurs représentants engagés, de présenter et de défendre dans la diversité les programmes de développement locaux et régionaux. Cellules de base de l’Etat, les Assemblées populaires communales et de wilaya auront un rôle accru dans la gestion des villes et villages du pays, la promotion économique et sociale, ainsi que la réalisation des aspirations des citoyens au bien-être et au progrès.

Ces élections permettront également de dégager les futurs membres du Conseil de la nation dont la mission sera de compléter l’architecture institutionnelle du Parlement algérien.

Avec ce scrutin, l’Algérie disposera de représentations démocratiquement élues de l’ensemble des entités spatiales et humaines qui fondent son tissu territorial et administratif, et ce, dans le respect de la pluralité des opinions, des convictions et des démarches pour permettre le développement et la croissance, dans la stabilité, de la société algérienne.

P.T.T

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

 

 

émission précédenteimage précédenteimage suivanteémission suivante



11/01/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres