CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 16/1998) OISEAUX MARINS

Emission

16/1998

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: SID AHMED BENTOUNES

Valeur faciale: 5,00 – 10,00 – 24,00 et 30,00 DA

Format: 35mm x 25mm et 25mm x 35mm

Dentelure: 14

Imprimeur: Imprimerie de la Banque d'Algérie.

Procédé d'impression: Offset

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour illustrée à 2,00 DA affranchie à 71,00 DA avec oblitération 1er jour.

Vente 1er jour: les Mercredi 11 et  Jeudi 12 Novembre 1998 dans les Recettes Principales des postes D'ADRAR-ECH-CHELIFF- LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA ET ORAN.

Vente générale: Le Samedi 14 Novembre 1998 dans tous les bureaux de poste.

N° : 1179-1180-1181-1182

 

 

 

 

 

 

Oiseaux marins

Sur le plan juridique, une loi sur l’environnement existe qui stipule que la liste des espèces animales non domestiques est fixée en tenant compte des conditions de reconstitution des populations naturelles ou de leur habitat et des exigences de protection de certaines espèces animales pendant les périodes et les circonstances où elles sont généralement vulnérables.

Un décret d’application fixe la liste des espèces protégées. D’autres textes protègent les espèces animales et végétales, tel le décret n°83-509 du 20 août 1983 relatif aux espèces animales non domestiques protégées, complété par l’arrêté ministériel du 17 janvier 1995.

LE BALBUZARD PECHEUR Pandion haliaetus

C’est un grand rapace à ailes étroites. Il se nourrit des produits de sa pêche au niveau des lacs, des rivières et des baies. C’est une espèce dont la population en Méditerranée est très menacée et de nombreux pays ont pris des mesures pour sa protection.

En Algérie, il niche sur des falaises côtières et se rencontre à l’ouest d’Oran et à l’Extrême-Est algérien, près de la frontière tunisienne.

LE GOELAND D’AUDOUIN Larus audouinii

Tout comme les mouettes, il fait partie de la famille des laridés. Il est plus petit que le goéland leucophée observé dans tous les milieux. Il est plus restrictif en matière d’alimentation, c’est pourquoi il est strictement marin.

Il y a quelques années, sa population mondiale était menacée de disparition. Plusieurs pays notamment ceux du sud de l’Europe ont pris des mesures draconiennes pour sa préservation.

Aujourd’hui, grâce à ces mesures, la population mondiale est en augmentation. Le goéland d’Audouin reste très rare en Algérie et figure sur la liste des espèces animales non domestiques protégées depuis 1983.

LE CORMORAN HUPPE (Phalacrocorax aristotelis)

Plus petit que le grand cormoran, il est entièrement sombre verdâtre. Les plumes du dessus de la tête retroussées en huppe lui ont valu son nom.

Contrairement au grand cormoran, le cormoran huppé est strictement marin et moins répandu. En Algérie, il niche sur des îlots non éloignés de la côte et peut être observé dans l’Oranie et à l’extrême-est du pays.

Le cormoran huppé figure sur la liste des espèces animales protégées en Algérie depuis 1983.

LE GRAND CORMORAN (Phalacrocorax carbo)

Ce grand oiseau aquatique, sombre avec de larges taches blanches sur les flancs en période de nidification, est très répandu au nord de l’Europe jusqu’au Bassin méditerranéen.

Il fréquente aussi bien les milieux marins que les milieux aquatiques intérieurs : lacs, marais, étangs et bassins d’élevage aquacole. Il préfère les milieux calmes qui lui permettent de pêcher sa nourriture sans trop de difficultés.

En Algérie, il est beaucoup plus répandu en période hivernale.

 

P.T.T

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

 

 

émission précédenteimage précédenteimage suivanteémission suivante



23/12/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres