CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

emission Bloc et Feuillet N° 03. (2019) JOURNÉE NATIONALE DE L’ARTISANAT

Emission

Bloc Feuillet 03/2019

CARACTERISTIQUES

Dessin : ZINEB BAHRI

Valeur faciale : 100 DA

Format du Feuillet : 100mm x 90mm

Imprimeur : Imprimerie de la Banque d’Algérie.

Procédé d’impression : Offset

Document philatélique : Une enveloppe 1er jour à 07,00 DA avec oblitération 1er jour illustrée

Vente 1er jour : Les Samedi 09 et Dimanche 10 Novembre 2019 dans les 48 Recettes principales des postes situées aux chefs- lieux de wilaya.

Vente générale : Le Lundi 11 Novembre 2019 dans tous les Bureaux de poste.

N° sur le Blog : 39

N° AP :  

https://static.blog4ever.com/2008/12/271927/Image-non-disponible.png


https://static.blog4ever.com/2008/12/271927/Image-non-disponible.png
JOURNÉE NATIONALE DE L’ARTISANAT

La Chekoua du Sud algérien :

Réceptacle en cuir, la Chekoua est fabriquée à partir de la peau de mouton et utilisée pour battre le lait (chèvre, vache, chamelle) et le transformer en petit-lait (leben) dont est extrait le beurre.

Pour la confection du petit lait, la femme dépose la Chekoua sur un trépied en bois, fait de longues branches, appelé : Hemmara. Assise, elle commence à la battre, lui donnant un mouvement oscillatoire, durant un certain temps, afin de produire à la fin de cette opération le petit-lait (leben) prêt à servir. Pour l’ouverture et la fermeture de cette baratte traditionnelle, est utilisé un couvercle artisanal en peau ou alfa.

La fabrication de la Chekoua passe par plusieurs étapes : l’animal est écorché avec la peau encore recouverte de laine, laquelle est ensuite détachée de la peau qui est étalée par terre et parsemée d’un mélange de sel et d’écorce de chêne (matière appelée localement Debagha), ainsi que de pelures de grenades pilées ; processus ayant pour but de rendre à la peau plus solide.

Ensuite, la peau est immergée dans un bassin d’eau agrémentée de cendres et de genièvre, durant trois (03) à quatre (04) jours, afin de lui faire acquérir à la fois élasticité et teint rouge. Cette opération terminée, les différentes ouvertures sont piquées et obstruées, à l’exception de l’ouverture du cou, laquelle est attachée à l’aide de fils pour fermeture.

La Chekoua du Centre algérien :

Ce type de baratte est fabriqué à partir de la courge, également appelée calebasse, cette plante de la famille des cucurbitacées est localement baptisée « Takh’sayt », elle est cultivée dans les régions rurales et montagneuses et récoltée à la fin de l’été ou aux débuts de l’automne, avant d’être vidée (de ses graines) et séchée, la transformant ainsi en un réceptacle prêt à la réception du lait. La gourde est refermée par un couvercle en bois entouré d’un morceau de tissu garantissant une entière imperméabilité à la fois extérieure et intérieure. La Chekoua est ensuite suspendue au plafond afin de la battre en mouvement oscillatoire donné par la femme, en utilisant des cordes l’entourant tel un filet ou un panier, tout en chantonnant des mélodies auxquelles la croyance attribue la bonne qualité du petit lait, car sans elles le goût en serait altéré. 

La taille de la Chekoua est comprise entre 40 et 50 cm, avec un poids de 01 kg lorsqu’elle est vide, mais dépassant largement les 15 kg une fois remplie.

Téléchargement de la noticehttps://static.blog4ever.com/2008/12/271927/Icon_PDFdownload.png

A.P

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

émission précédente https://static.blog4ever.com/2008/12/271927/back-.pnghttps://static.blog4ever.com/2008/12/271927/next-.png émission suivante

 


09/03/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 71 autres membres