CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

emission Bloc et Feuillet N° 02. (2007) BICENTENAIRE DE LA NAISSANCE DE L’EMIR ABDELKADER (1807-2007)

Emission

Bloc Feuillet 02/2007

CRACTERISTIQUE

Dessin : SID AHMED BENTOUNES

Valeur faciale : 68,00 DA

Format : 15,8mm x 10,8mm

Dentelure : 14

Imprimeur : Imprimerie de la Banque d'Algérie.

Procédé d'impression : Offset

Document philatélique : Une enveloppe 1er jour à 7,00 DA affranchie 75,00 DA avec oblitération

1er jour illustrée

Vente 1er jour : les Samedi 15 et Dimanche 16 décembre 2007 dans les 48 Recettes Principales des postes situées aux chefs-lieux de wilaya et les Recettes Principales d'Alger 1er novembre, Hussein-Dey, Chéraga, Ben Aknoun et Rouïba. 

Vente générale : Le lundi 17 décembre 2007 dans tous les bureaux de poste.

N° YV: 12

N° AP : 1159

 

 


BICENTENAIRE DE LA NAISSANCE DE L’EMIR ABDELKADER (1807-2007)

L’année 2007 est celle du deux centième anniversaire de la naissance de l’Emir Abdelkader, fondateur de l’Etat algérien contemporain reposant sur la séparation entre le pouvoir exécutif, le pouvoir législatif et le pouvoir judiciaire. Cet anniversaire symbolise une étape marquante dans l’évolution de la nation algérienne qui s’affirma depuis l’antiquité sous la direction de dirigeants illustres tels que Massinissa.

L’Emir Abdelkader fut une figure emblématique symbolisant l’unité nationale dont le leadership était reconnu par la population à travers l’Algérie confrontée à une invasion étrangère. Il sut maintenir cette unité en étant guidé dans le choix de ses collaborateurs, originaires de toutes les régions du pays, en fonction des seuls critères de l’intégrité et de la compétence. C’est grâce à cette cohésion nationale que l’Emir a pu diriger avec succès, comme jadis Jugurtha, une résistance héroïque pendant plus de 15 ans contre un envahisseur dont les effectifs et le matériel de guerre étaient largement supérieurs aux siens.

Cet anniversaire est aussi celui de la jeunesse puisqu’il s’agit d’un dirigeant porté à la tête de l’Algérie alors qu’il n’avait que 27 ans.

Le 200ème anniversaire est évocateur, par ailleurs, du niveau culturel élevé de l’Algérie précoloniale, l’Emir ayant apporté une contribution importante par ses ouvrages de poésie, de littérature et d’exégèse religieuse à la culture arabe, voire à la culture mondiale. Il évoque aussi le profond enracinement de l’Islam dans la personnalité algérienne en même temps que la tolérance dans laquelle l’Emir comme ses compatriotes vivaient et continuent à vivre leur Foi.

L’anniversaire de la naissance de l’Emir vaut aussi rappel du rôle précurseur de l’Algérie dans le domaine du droit humanitaire, le premier Code du monde moderne pour la protection des prisonniers ayant été adopté par un congrès de dirigeants algériens à l’initiative de l’Emir en 1843.

Cet anniversaire se veut enfin partage avec l’Emir Abdelkader de son engagement en faveur des droits de l’homme. En 1860, l’Emir, symbole de l’Algérie meurtrie par l’invasion française, sauvait la vie de 12.000 Chrétiens et Juifs d’un mort certaine à Damas aux mains de groupes manipulés par l’étranger. Il avait agi ainsi, expliqua-t-il, « par fidélité à la foi musulmane et pour respecter les droits de l’humanité ».

                                          Principales étapes de la vie de l’Emir Abdelkader

    - 1807 : Naissance de l’Emir à « El Guetna » près de Mascara.

    - 1812 : Entrée à l’école coranique dirigée par son père.

    - 1812-1820 : Etudes à Mascara.

    - 1820-1823 : Poursuite des études à Arzew.

    - 1823-1824 : Poursuite des études à Oran.

    - 1825-1826 : Résidence surveillée à Oran en compagnie de son père sur ordre du Bey.

    - 1826-1828 : Pèlerinage aux lieux saints de l’Islam et périple au Moyen Orient.

    - 1830-1832 : Participation à la résistance dirigée par son père contre l’occupation d’Oran par les Français.

    - 27/11/1832 : Investiture de l’Emir à Dardara par les chefs de tribus.

    - 04/02/1833 : Investiture populaire à la Mosquée « Sidi Hassan » à Mascara.

    - 1833 : Décès de son père Hadj Mahieddine.

    - 26/02/1834 : Traité de Tafna.

    - 1837-1839 : L’émir structure et fortifie l’Etat algérien moderne.

    - 1847 : Assiégé à la frontière marocaine, l’Emir décide d’arrêter le combat et négocie Son exil vers le Machrek.

    - 1848-1852 : Captivité de l’Emir en France (Toulon, Pau et Amboise).

    - 1852 : L’Emir, libéré par Napoléon III, quitte la France pour la Turquie.

    - 1854 : L’Emir écrit son livre « Dhikra El Akel » (Lettre aux Français).

    - 1855 : Etablissement de l’Emir à Damas.

    - 1860 : L’Emir sauve les chrétiens et les juifs de Damas d’un massacre.

    - 1862 : Décès de la mère de l’Emir.

    - 1865 : Voyage à Istanbul puis à Paris.

    - 1869 : L’Emir assiste à l’inauguration du Canal de Suez.

    - 1877 : L’Emir apporte son soutien au mouvement nationaliste de Syrie.

    - 1877-1883 : Il rédige son œuvre « Le livre des haltes » et en donne les commentaires publics.

    - 26/05/1883 : Décès de l’Emir Abdelkader à Damas.

   L’œuvre écrite :

   L'Emir a beaucoup écrit. On peut citer notamment :

    - Dhikrâ al-âqiI, traduit en 1856, puis de nouveau en 1977 cette seconde traduction de R.

      KhawAm porte le titre de 'lettre aux français' (réedit. Rahma. Alger). L'Emir y fait preuve d'une grande culture.

    - AI-miqràdh aI-hâdd (réed. Rahma. Alger). Il s'agit d'une réfutation de ceux qui s'attaquent à l'islam.

    - AI-Sayra aI-dhàtiyya (autobiographie), éditée à Alger (Dar-al-Umma)

    - AI-mawâqif (médiations mystiques) édit, de Damas et d'Alger (ENAG. 1996) 3 volumes.

    - La correspondance dispersée dans plusieurs ouvrages ou dans les bibliothèques et qu'il faudrait éditer.

A.P

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

 

émission précédenteimage précédenteimage suivanteémission suivante



01/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres