CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission Carnet 01/2000) AN 2000 (01)

Emission

Carnet 01/2000

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: SID AHMED BENTOUNES

Valeur faciale: 5,00 x 10 DA

Format: 20.00 mm x 20.00 mm de chacun.

Dentelure:

Imprimeur: Courvoisier.

Procédé d'impression: Offset

Document philatélique: Carnet de timbres-poste comprenant 10 timbres-poste autocollants à 5,00 DA chacun et 02 vignettes prix de Vente 50,00 DA

Vente 1er jour: les Mercredi 19 et Jeudi 20 Janvier 2000 dans les 48 Recettes Principales des postes D'ADRAR-ECH-CHELIFF- LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA ET ORAN.

Vente générale: Le Samedi 22 Janvier 2000 dans tous les bureaux de poste.

Carnet N° : C1220

Timbre N° : 1220-1221-1222-1223-1224-1225-1226-1227-1228-1229

 

 

 

 


AN 2000 (01)

Un millénaire s’achève et un nouveau s’ouvre à compter de l’an 2001

Ce sera le troisième millénaire. Il s’agit d’un événement majeur par son caractère unique pour le monde contemporain, pour toutes les sociétés et tous les hommes qui ont le privilège de le vivre. Faut-il rappeler que le passage du premier millénaire au deuxième coïncidait avec la splendeur et les progrès scientifiques et techniques de la civilisation arabo-musulmane. Les arts, l’architecture, les mathématiques, la chimie, la médecine, la philosophie ont réalisé d’énormes avancées grâce à la diffusion de ce patrimoine universel issu des retombées de la civilisation musulmane qui était alors à son apogée. En cette fin de dernier siècle du deuxième millénaire, un regard objectif sur l’évolution de l’humanité ne peut qu’admirer l’ampleur et la rapidité des transformations avec lesquelles les connaissances, les technologies et les conditions de vie de l’homme ont évolué.

C’est peu dire d’affirmer qu’au cours de ce dernier siècle, le savoir et les arts ont franchi des étapes qualitativement considérables que les hommes de science eux-mêmes qualifient de loin supérieures à toutes les découvertes jusqu’ici accumulées.

La fin du présent millénaire aura été marquée par la vitesse et la mobilité des idées et des hommes et la production de masse de biens et de services destinés aux besoins multiples des hommes.

En effet, les révolutions technologiques récentes comme les télécommunications, les transports, l’informatique, la cybernétique, la génétique, la biologie ont modifié les distances, les enjeux économiques et politiques et même les grandes valeurs éthiques et morales.

Toutes ces immenses réalisations et appréciables découvertes n’ont pas empêché les guerres, les famines, les maladies, la pauvreté et surtout les grandes disparités entre les peuples et les nations.

De plus, le bien commun à tous les hommes, la terre, est agressé depuis trop longtemps par toutes sortes de pollutions, menaçant l’équilibre écologique de la planète et l’expansion économique, facteurs de progrès social et culturel. L’eau, l’air, le sol et le sous-sol ont tous connu des déprédations à une grande échelle qui imposent aux hommes une refondation de leur rapport à la nature et à la création de richesses.

Le troisième millénaire sera celui du partage des connaissances, de la culture, du bien-être, de la protection du patrimoine universel et de la sauvegarde de notre planète.

Pour engager ce premier siècle de ce nouveau millénaire sur ces trajectoires, la communauté internationale et toutes les institutions spécialisées devront œuvrer pour la paix dans le monde, la fin des conflits, la promotion de l’éducation, la démocratie, les sciences, le respect des droits de l’homme, la solidarité envers les plus pauvres, et enfin faire accéder au savoir, au bien-être et à la santé des pans entiers de l’humanité.

L’Algérie aura, elle aussi, à franchir et à réussir son passage vers le troisième millénaire. Elle possède l’enracinement civilisationnel et le socle culturel indispensable à toute nation engagée pleinement dans la transformation de la société grâce à ses potentialités plurielles et à son dynamisme.

C’est pourquoi, notre pays entend promouvoir la démocratie et construire une économie au service d’une société juste, favorable à l’épanouissement et au bien-être de tous.

   P.T.T

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

 

 

émission précédenteimage précédenteimage suivanteémission suivante



22/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 60 autres membres