CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

L’homme d’Afalou avait vécu à Melbou il y a 150 siècles


BGAYET (Tamurt) – L’anthropologue et historien Slimane Hachi, a animé, le 02 février, une conférence à Bgayet. Il est revenu sur ses découvertes, au début des années 80, à Melbou, une commune créée en 1985 et village rattaché à l’époque à la commune de Souk El Tenine.

Se basant sur une publication qui faisait état de la découverte, au début des années 1930, de restes humains et d’animaux, Slimane Hachi et son équipe d’étudiants se sont attelés à reprendre ces fouilles avec des moyens modernes. C’est ainsi que cette équipe de chercheurs découvrira que la grotte d’Afalou était une nécropole où étaient enterrés des êtres de génération en génération.

 

Des restes de 70 individus ont été trouvés, parsemés çà et là, dans un seul endroit et il a été procédé à la reconstitution d’un squelette. L’équipe a conclu que la grotte d’Afalou était l’une des plus anciennes nécropoles de l’Afrique du Nord et peut être même du monde. Il y avait, pour le conférencier, une vie dans toute cette région de Kabylie dont les humains s’adonnaient, selon celui-ci, à la chasse et à la pêche.

 

Grâce aux moyens modernes, il a été procédé à une datation qui situe la présence de l’être humain dans cette région à plus de 150 siècles, fera remarquer le conférencier. Les hommes d’Afalou maitrisaient, selon Hachi, le processus de transformation de la matière en fabriquant des statuettes dont l’une d’elles serait la plus vieille au monde. Plusieurs trouvailles ont été énumérées par l’orateur qui promettra de continuer se recherches dans la wilaya de Bgayet qui regorge de gisements historiques et archéologiques.

Massidida pour Tamurt

Tamurt.info

Enregistrer



05/11/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres