CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

ARGENT PUBLIC GASPILLE


Salah KAHLOUCHE,

une école se trouvait à la cité Emir Abdelkader et plus précisément dans les hauteurs de Sidi M'cid prés des carrières Gance, baptisée sur un terrain de foot où autrefois s'exerçaient  plusieurs activités sportives par les jeunes de la cité et d'autres environnantes. Elle a coûté prés de 10 milliards de centimes, mais malheureusement, elle est maintenant dans un très piteux état à cause de la malveillance et le délaissement total.

Elle est devenue des décombres, on dirait qu'elle a subi des bombardements d'une lointaine guère ; partout des décombres dans les murs, les sols…, fenêtres et portes enlevées, même les WC ont été saccagés, le logement du directeur a subi les mêmes dégradations : le grillage, les fils électriques, les tableaux ont été enlevés, il ne reste plus rien sauf la carcasse.

Cette école, il n'ya pas très longtemps recevait des centaines d'écoliers, venus pour demander l'éducation et le savoir, elle a été témoin de leur rire, leur joie, leur chagrin et de leur réussite dans le prochain avenir.

Ces écoliers habitaient non loin d'elle dans le bidonville ''Carrière Gance'', après l'éradication de ce dernier, elle a été délaissée faute de manque d'élèves.

En ce moment, elle est devenue un abri pour les malfaiteurs, les alcooliques et les drogués ainsi qu'un lieu de prostitution à l'abri des gens.

Ses effets reflétaient négativement les objectifs tracés par cette institution (le savoir et l'éducation), pour qu'elle devienne totalement un lieu malsain et très dangereux où il est déconseillé de s'y rendre tout seul, par risque d'être agressé ou sauvagement traité par les nouveaux occupants.

À cause de l'absence totale et la négligence des autorités, la situation devient très inquiétante, qui a conduit à des conséquences désagréables auprès des habitants, qui commencent à s'inquiéter pour leurs enfants, risque d'êtres enlevés ou agressés ou mêmes violés dans un tel endroit, sachant bien qu'on peut éviter tout ça par de simples interventions tels que transformer la bâtisse en d'autres projets que la cité en a vraiment besoin tels qu'un complexe sportif, une maison de jeunes ou de culture, et pourquoi pas une école de police pour mettre l'ordre et la sécurité dans les environs.

Dans le cas contraire, à mon avis, il suffit de mettre deux agents de gardiennage jour et nuit qui veilleront à la sécurité de l'endroit et la sauvegarde de l'infrastructure, cette solution ne coûtera que deux malheureuses payes, et de créer deux postes d'emploi, ainsi et le plus important de faire éviter à l'état une dégradation de ce lieu qui coûtera sans doute une fortune pour sa restauration.

La question qui se pose, pourquoi a-t-on construit une telle école dans un tel endroit ? Alors que les autorités savaient bien que les bidonvilles seront rasés dans un délai proche. À mon avis, cette étude ''si on peut la décrire telle quelle'' a été réalisée par des « spécialistes » dans le terme du bricolage et le provisoire qui dur.

Par conscience ou inconscience, la mauvaise projection de l'étude de construction de cette école, le mauvais calcul et la négligence, non seulement ont fait perdre de l'argent à l'état mais elle a aussi fait perdre un très  beau terrain sportif aux jeunes du quartier.

Enfin, quand est-ce que nos projets et notre argent ainsi que notre avenir et celui de nos enfants seront donnés sans crainte à des gents conscients et justes ?

 et voila les photos qui vous diront plus. 

 

 

 

 

 

 

 

Salah KAHLOUCHE, est le premier directeur de la plus grande école moyenne de l'Est algérien Abdelhamid Ibn Badis, état un membre de l'association des savants algériens ''Djamiyet El Oulmaa El Mouslimine'' et ancien moudjahid et ami de Cheikh Hammani.

                       son +.

                                par djeghim chaouki

 



07/04/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 76 autres membres