CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

C'est le temps des «bradj» !


C'est une vieille tradition Constantinoise que de faire des «bradj» dès les premiers beaux jours du printemps. Cette coutume coïncide généralement avec le mois de mai. Il s'agit en fait de préparer une espèce de gâteau que l'on va déguster avec un verre de petit-lait, de préférence à la campagne. Sa préparation est des plus simples, il s'agit d'une pâte assez rêche faite avec de la semoule, de l'huile et un peu de sel. Sur cette pâte, à laquelle on donne une forme circulaire d'environ 50cm de diamètre, on étale une couche de dattes écrasées débarrassées au préalable de toutes les impuretés et on recouvre le tout avec la même pâte rêche.

Certaines femmes ornent leur pâte avec de petits cercles qu'elles dessinent avec leur bague ou leur alliance. Cet ensemble sera découpé en morceaux en forme de losanges qui seront cuits sur un grand plateau plat spécialement réservé à cet usage. Le premier morceau cuit dégage une agréable odeur qui effleure vos narines et va se répandre jusque chez les voisins. C'est la raison pour laquelle à Constantine quand on fait des «bradj» on en distribue à son entourage. Ces «bradj» ont meilleur goût quand elles sont refroidies ; c'est pourquoi on peut les préparer la veille pour une sortie en forêt le lendemain. Accompagnées d'un verre de petit-lait, c'est un vrai délice pour le palais ; c'est aussi un véritable déjeuner très consistant pour certaines familles.

Nabil C.



24/05/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 76 autres membres