CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

AUTOUR DU « WORKSHOP » ET DE LA STRATEGIE GLOBALE A METTRE EN ŒUVRE POUR LA PROMOTION DU VIEUX ROCHER

CONSTANTINE

AUTOUR DU  «  WORKSHOP » ET  DE LA  STRATEGIE GLOBALE  A  METTRE EN ŒUVRE  POUR  LA PROMOTION   DU  VIEUX  ROCHER

Moderniser ….en intégrant toutes  les compétences de la ville

Annoncé à maintes reprises par le premier magistrat de la wilaya comme un « événement multidisciplinaire essentiel qui reste fortement susceptible de  faire bouger sérieusement les choses et vaincre la frilosité des uns et les réticences des autres,une manière pour nous de lancer un appel solennel à touts les irréductibles enfants de cette ville , à l'instar de l'ensemble de la société civile afin de redorer le blason longtemps terni de cette dernière « fin de citation , découlant naturellement en droite ligne (comment en serait-il autrement en raison notamment des contours que nous développerons plus loin ) du dernier Séminaire international de  quatre jours pleins autour de la thématique générique de la réhabilitation et autre requalification du vieux patrimoine  bâti qui avait été tenu au campus Zerzara de l'université de Constantine sous la supervision d'un commission ad chapeautée  par les services du Cabinet préfectoral . inauguré pour rappel par Nouredine Moussa( Ministre de l'habitat et de la construction) puis clôturé solennellement par Nouredine yazid Zerhouni (Ministre de l'intérieur et des collectivités locales), le « Workshop » (pour demeurer dans l'air du temps) un autre colloque cette fois-ci tout dévolu à la modernisation de la métropole de Constantine qui débute aujourd'hui pour s'achever après-demain devra passer en revue, l'on cite « la meilleure stratégie possible afin de recentrer de manière définitive le poumon central du vieux rocher à partir duquel sera dessinée pensons –nous l'esquisse non moins irréversible de ce que sera l'antique Cirta de demain » nous a rapporté un urbaniste local, Un spécialiste   ès- qualité qui émet dans la même lignée un « reproche » (sic) .Une sorte de « grief » stipulant en substance que , nous citons à nouveau, « bon nombre de spécialistes n'ont guère été consultés sur la question » Pourtant , à notre connaissance , force est de constater qu'elle était bien inspirée la respirée la responsable de la cellule de réflexion , d'étude et de conception qui relève des services de la wilaya spécialisés dans le domaine de la « ré urbanisation »  de notre ville pour ^paraphraser in extenso les initiés , Mme Baàdia Belabed-Sahraoui pour ne point la citer lorsque à l'occasion de l'annonce officielle du symposium cité au début des présents  propos nous a affirmé qu'elle avait tenu à dispatcher en personne l'invitation faisant appel à tous les spécialistes du sujet, professionnels et universitaires sur le même pied d'égalité . Apparemment, que notre urbaniste de tantôt daigne bien ne guère sentir là la moindre ébauche de polémique à l'encontre de ses assertions. Le critère de la communication n'a guère eu d'écho auprès de la asse des premiers concernés. Pour une raison autre. Les relais de transmission à cet égard souffrent de tellement de dysfonctionnements que …Enfin, passons.

  En laissant toutefois ledit « constat de carence » , extrême –ment « amer et dépité » à la fois, à l'entière appréciation de nos lecteurs , c'est là une manière pour nus de mettre en exergue ce genre de commodités qui ont cours un peu partout à travers la planète, nous nous contenterons simplement de rappeler ce fait que lorsque un chantier de l'envergure de celui qui a présentement cours dans les cours de la ville des ponts- a lieu, celui-ci entraîne (pour ne pas dire draine)  de manière tout à fait systématique la mobilisation de toutes les forces vives du conglomérat appelé à faire sa mue .En l'occurrence , les intellectuels, artistes , hommes de lettres , paysagistes , urbanistes , architectes , bref tous les gens assez  particuliers des deux sexes qui sont issus du terrir Y compris ( ils sont nombreux dans les murs de notre ville et se reconnaîtront fort aisément ) les autodidactes .

Techniquement, alors que l'on s'apprête des  la matinée d'aujourd'hui à entamer les débats sur le sujet , notre consultant circonstanciel parle d'une « nouvelle vision des choses » que l'on doit « impérativement prendre en charge » Celle en rapport notamment avec le « véritable centre » de la ville tel que ce dernier imagine .Un « down-town » comme disent là aussi les experts en urbanisme que le même interlocuteur situe plutôt au niveau de ce que l'on pourrait qualifier de  « promontoire à l'intérieur des terres sèches » (par rapport avec ce que l'on sait de manière toute étymologique) et sur lequel se trouve littéralement nichée la cité .Avec le quartier de la Casbah et , surtout, ses constructions fortifiées datant de l'ère coloniale en point de ire.  « Alors que pratiquement toutes les variantes qui ont été systématisées autour de ce sujet jusqu'à l'heure actuelle se situent beaucoup plus en aval .Au niveau notamment du site de Bardo appelé à accueillir les tours futuristes que tout un chacun sait » ajoute –t-il dans le même sillage .

Quoi qu'il en soit, pour une ville qui aspire toujours au statut de troisième métropole  du pays,en cherchant toujours à réaffirmer celui de Capitale de l'est algérien, et dans laquelle des projets de plus ou moins grande envergure (pour rappel l'exlension des télécabines le tramway, la gare multimodale, le transrhumel, l'hôtellerie , le pole universitaire régional et autre palais des congrès prévu en lieu et place de l'actuelle gare routière est,etc.) « Rien ni personne ne doit rester à l'écart. Ne fut-ce qu'en marge de la simple contribution » finit de conclure notre visiteur d'un jour.

                                                                        

                                   Article de Nasser Foura de AL ACIL,

                                      dimanch25/janvier/2009 

     

Oui pour le développement de la ville à condition que le respect de l'homme et la nature sera à la première chois nous voulons des projet à longe terme bien étudier mais pas pour les projet à coure terme juste pour voire si sa ira.   

                                                                                    Par Djeghim Chaouki

                                                                                                              



30/01/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 76 autres membres