CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 02/2010) HOMMAGE AUX VICTIMES DES ESSAIS NUCLEAIRES FRANCAIS EN ALGERIE

Emission

02/2010

CARACTERISTIQUES

Dessin: S. A. BENTOUNES

Valeur faciale: 15,00 DA

Format: 43mm x 29mm

Dentelure: 14

Imprimeur: Imprimerie de la Banque d'Algérie.

Procédé d'impression: Offset

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour à 7,00 DA affranchie à 15,00 DA avec oblitération 1er jour illustrée

Vente 1er jour: les mercredi 10 et jeudi Il février 2010 dans les 48 Recettes Principales des postes situées aux chefs lieux de wilaya et les recettes principales d'Alger 1er Novembre, Hussein-dey, Ben-Aknoun, Chéraga et Rouïba.

Vente générale: Le samedi 13 février 2010 dans tous les bureaux de poste.

N° : 1558

 

 

HOMMAGE AUX VICTIMES DES ESSAIS NUCLEAIRES

FRANÇAIS EN ALGERIE

Utilisé comme arme de dissuasion militaire. Le nucléaire n'a cessé depuis découverte de faire l'objet d'incessantes recherches.

La concurrence battait son plein entre les superpuissances lesquelles. Dégageant des budgets colossaux se lançaient dans la recherche sur l'uranium et le plutonium pour produire les bombes de même nom.

Les villes d'Hiroshima et Nagasaki, au Japon, en firent les frais respectivement les 6 et 9 Août 1945 à la consternation générale après le largage des premières bombes atomiques par les U.SA.

Ce fut ensuite au tour de la France de se lancer dans le nucléaire en expérimentant une bombe plus destructrice et plus dévastatrice que les précédentes. La bombe H (Hydrogène) explosera pour la première fois dans l'atmosphère le 13 Février 1960, à Reggane, dans le Sahara Algérien. Des essais souterrains eurent aussi lieu à In Ecker. Au total 57 essais furent effectués, selon le décompte connu à ce jour.

Les 40.000 habitants vivant dans la région en question subirent les effets de contamination locale. de la radioactivité de l'eau et des produits alimentaires. Les effets néfastes du nucléaire furent alors minimisés par le gouvernement français, mais le combat mené par différentes associations appuyé par colloques et conférences a fini par porter ses fruits, puisque le principe de l'indemnisation des victimes a été enfin pris en compte.

L'Agence Internationale à l'Energie Atomique (AlEA) a. en 1999, sur demande de l'Algérie effectué une mission d'évaluation dans les régions où les essais furent menés, recommandé que les sites en question soient interdits d'accès.

Une enveloppe financière est débloquée par l'ancienne puissance coloniale, pour l'indemnisation des victimes sous le contrôle d'une instance onusienne. Les superpuissances préfèrent garder le nucléaire et plus que jamais comme arme de dissuasion et de suprématie sur les autres nations du monde.

Tous les efforts devraient converger. en début de ce nouveau siècle, en faveur de l'élimination des armes nucléaires de la planète afin que celle-ci ne soit plus une illusion.

A.P

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

 

 

émission précédenteimage précédenteimage suivanteémission suivante

 



10/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres