CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 03/1996) INSTITUT PASTEUR D’ALGÉRIE

Emission

03/1996

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: KRIM  KAMARDINE

Valeur faciale: 5,00 DA

Format: 25mm x 35mm 

Dentelure: 14

Imprimeur: Imprimerie de la Banque d'Algérie.

Procédé d'impression: Offset

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour illustrée à 2,00 DA affranchie à 7,00 DA avec oblitération 1er jour.

Vente 1er jour: les Mercredi 20 et Jeudi 21 Mars 1996 dans les Recettes Principales des postes D'ADRAR-ECH-CHELIFF- LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA ET ORAN.

Vente générale: Le Samedi 22 Mars 1996 dans tous les bureaux de poste.

N°  Y&T: 1100

N° AP : 784

 

 

 

INSTITUT PASTEUR D’ALGÉRIE

Créé au mois de novembre 1894 pour le traitement antirabique des personnes mordues, l’Institut Pasteur d’Alger deviendra, le 31 décembre 1909, l’Institut Pasteur d’Algérie.

Il constitue sur un plan national un centre de recherche et de référence dans le domaine des maladies infectieuses tant du point de vue de la santé humaine que celle animale.

Les missions que s’assigne l’Institut Pasteur d’Algérie pour répondre à tous ces problèmes touchent à différents domaines : la mise au point et la production de vaccins, sérums, milieux de culture réactifs destinés à la prévention, au traitement et au diagnostic des maladies infectieuses (vaccin et sérum antirabiques à usage humain, vaccin antirabique à usage vétérinaire, sérum antiscorpionique, sérum antivipérin…) ; la mise au point de techniques de diagnostic dans le domaine de la microbiologie et de l’immunologie humaine et animale, et la standardisation de ces méthodes pour les mettre à la portée des laboratoires nationaux ; la formation de cadres scientifiques de haut niveau et de personnels de santé tournés vers les besoins de la santé publique.

L’Institut Pasteur d’Algérie assure un certain nombre de prestations de consultation, de traitement antirabique et de vaccinations internationales ; approvisionnement et distinction de sérums, vaccins et produits biologiques d’intérêt national ; contrôle microbiologique des eaux, des produits alimentaires, des cosmétiques…

L’Institut Pasteur d’Algérie dispose d’un établissement principal, situé au Hamma à Alger, abritant les différents laboratoires de diagnostic et de recherche, les services de production, de consultation et de vaccination, la bibliothèque; de deux annexes à Kouba dont l’une est orientée vers la production de vaccins contre la rage.

On y trouve également l’élevage des petits animaux de laboratoire et ce qui est nécessaire à la production des sérums thérapeutiques, ainsi que le laboratoire de contrôle des vaccins et sérums.

L’autre annexe héberge le centre de microbiologie vétérinaire (diagnostic de la rage en particulier) et le centre de fabrication du vaccin anticlaveleux ; d’une annexe à Sidi Fredj, constituée des centres de virologie et de primatologie.

 

P.T.T

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

 

émission précédenteimage précédenteimage suivanteémission suivante



08/02/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres