CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 03/2001) PARCS NATIONAUX

Emission

03/2001

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: KAMARDINE  KRIM

Valeur faciale: 5,00  – 10,00 – 20,00 et 24,00 DA

Format: 35mm x 25mm et 25mm x 35mm

Dentelure: 14

Imprimeur: Imprimerie de la Banque d'Algérie.

Procédé d'impression: Offset

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour à 2,00 DA affranchie à 61.00 DA avec oblitération 1er jour illustrée

Vente 1er jour: les Mercredi 21 et Jeudi 22 Mars 2001 dans les 48 Recettes Principales des postes D'ADRAR-ECH-CHELIFF- LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA ET ORAN.

Vente générale: Le Samedi 24 Mars 2001 dans tous les bureaux de poste.

N° : 1276-1277-1278-1279

 

 

 

 

 

 

PARCS NATIONAUX

Les parcs nationaux sont des territoires d’exception dont la qualité biologique, paysagère et la richesse culturelle, justifient la protection et la conservation d’un milieu naturel dont l’intérêt particulier impose la préservation contre tout effet de dégradation.

Les parcs nationaux nécessitent une gestion garantissant la pérennité de la faune, de la flore, du sol, du

sous-sol, des gisements de minéraux, des fossiles, de l’atmosphère et en général lorsqu’un milieu naturel présente un intérêt national ou international.

Les parcs nationaux sont mis à la disposition du public et constituent une mémoire à transmettre aux générations à venir. En Algérie, on compte douze (12) parcs nationaux. Quatre parcs nationaux font l’objet de cette première émission de timbres-poste. Ce sont :

Parc national de Gouraya – Béjaïa

Parc côtier, situé dans la wilaya de Béjaïa, sur la côte est de l’Algérie, il a été créé en 1984 et couvre une superficie de 2 080 ha qui s’ouvre sur la Méditerranée sur 11,5 km de corniches et de falaises. Outre ses ressources naturelles, ce parc présente des richesses écologiques et esthétiques exceptionnelles, des sites historiques et naturels, notamment le pic des Singes, le fort de Gouraya, le cap Carbon, l’anse des Aiguades et de merveilleuses falaises. De nombreuses espèces végétales sont considérées comme rares telles l’euphorbe et la buplèvre. Les animaux sont représentés par le singe magot, la genette et les rapaces.

Parc national d’El Kala – El Tarf

Créé en 1983, ce parc est situé à l’extrême-est de l’Algérie et est limité par la frontière algéro-tunisienne, dans la wilaya d’El Tarf. Il s’étend sur une superficie de 76 436 ha et se caractérise par une grande diversité d’écosystèmes : lacustres, marins, forestiers et dunaires. Ces particularités lui confèrent une exception au cœur de la Méditerranée. Les zones humides d’El Kala recèlent une richesse remarquable et constituent le plus important lieu humide du Maghreb. Deux sites sont classés sur la liste des zones humides d’importance internationale : le lac Tonga et le lac Oubeïra. Ces zones humides sont situées sur la voie de migration du paléarctique occidental. De ce fait, des dizaines de milliers d’oiseaux d’eau viennent hiverner ou faire une halte. Les mammifères sont représentés par le cerf de Barbarie, espèce qui ne se trouve qu’en Algérie ou en Tunisie, ainsi que la loutre, la genette, le chacal et la hyène rayée.

Parc national de Théniet El Had – Tissemsilt

Créé en 1983, ce parc se situe dans la wilaya de Tissemsilt, sur la chaîne de l’Ouarsenis. Il est constitué principalement de formations de cèdres millénaires en altitude ; situé dans l’étage bioclimatique semi-aride, on y trouve également des peuplements de chêne vert, de chêne zen et de chêne-liège. Son territoire couvre une superficie de 3 424 ha. Son sommet culmine à 1 787 m et renferme un ensemble de sites pittoresques et des falaises. De nombreuses espèces animales, telles que la belette, la genette le hérisson, de nombreux rapaces diurnes et nocturnes ainsi qu’une multitude d’oiseaux forestiers y vivent.

Parc national de Belezma – Batna

Situé dans la wilaya de Batna sur une superficie de 26 250 ha, ce parc a été créé en 1984. Il constitue la seule aire protégée des Aurès. Il est représenté par un relief tourmenté, vallées très étroites et pics culminant à 2 136 m. Les principales formations forestières sont représentées par le cèdre et le pin d’Alep. On y trouve une grande diversité de biotopes.

P.T.T

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

 

 

émission précédenteimage précédenteimage suivanteémission suivante



14/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres