CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 03/2002) 40EME ANNIVERSAIRE DE LA FETE DE LA VICTOIRE

Emission

03/2002

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: KAMARDINE  KRIM

Valeur faciale: 5,00 DA

Format: 29mm x 43mm

Dentelure: 14

Imprimeur: Imprimerie de la Banque d'Algérie.

Procédé d'impression: Offset

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour à 2,00 DA affranchie à 7.00 DA avec oblitération 1er jour illustrée

Vente 1er jour: les Mardi 19 et Mercredi 20 Mars 2002 dans les 48 Recettes Principales des postes D'ADRAR-ECH-CHELIFF- LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA ET ORAN.

Vente générale: Le Jeudi 21 Mars 2002 dans tous les bureaux de poste.

N° : 1307

 

 

 

 

40EME ANNIVERSAIRE DE LA FETE DE LA VICTOIRE

Après sept années de guerre impitoyable, le 19 mars 1962 à midi, entrait en vigueur le cessez-le-feu à travers tout le territoire national. Ainsi, il y a 40 ans, la lutte armée du peuple algérien pour le recouvrement de son indépendance prenait fin après 132 années de colonisation aveugle.

Alors que les combats se poursuivaient sur le terrain, une intense activité diplomatique était déployée. Elle devait aboutir à des négociations bilatérales âpres et difficiles dont la première fut un échec et eut lieu du 25 au 29 juin 1960 à Melun en France. La partie française ne voulait, alors, qu'un cessez-le-feu partiel.

Le 20 février 1961, les négociations sont relancées à Lucerne en Suisse. Le Gouvernement Provisoire de la République Algérienne (GPRA) réclame l'intégralité du territoire, l'autonomie totale et un cessez-le-feu global. La France refuse de renoncer au Sahara.

Le 30 mars 1961, les deux parties manifestent leur désir de relancer les négociations à partir du 7 avril 1961 à Evian, en Suisse. Celles-ci ne seront reprises que le 20 mai 1961. La délégation du GPRA, présidée par Krirn BELKACEM, se composait alors de Saâd DAHLAB, Mohamed BENY AH!A, Ahrned FRANCIS, Ahrned BOUMENDJEL, Tayeb BOULAHROUF, Ali MENDJELI et Ahmed KAÏD.

Le 20 juillet 1961 à Bâle, en Suisse, Rédha MALEK et Mohamed BENY AHIA, représentants de la délégation algérienne, rapportent les réponses et les propositions de la France au GPRA. Elles ne sont pas satisfaisantes. La rencontre des « Rousses» en France, tenue du Il au 19 février 1962, devait voir le gouvernement français se plier aux revendications du GPRA.

Le 7 mars 1962, la délégation du GPRA présidée par Krim BELKACEM se rend à Evian. Les négociations dureront douze jours, du 7 au 18 mars; un accord est enfin signé. Le cessez-le-feu, à compter du 19 mars à midi, est annoncé à la radio par BEN KHEDDA, président du GPRA. C'est la victoire. Le peuple algérien victorieux est envahi d'une émotion et d'une joie indescriptibles; en fait, celles du vainqueur d'une juste et noble cause.

Les accords d'Evian auront une importance historique indéniable.

Pour certains français vivant en Algérie, ces accords constituent une trahison. Pour les algériens ils auront définitivement mis un terme à la Guerre et à la reconquête, à tout jamais, du territoire national.

A.P

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

émission précédenteimage précédenteimage suivanteémission suivante

 

Lien Vert le texte complet des accords d'Évian

http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/afrique/algerie-accords_d%27Evian.htm

 



13/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres