CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 04/1987) VACCINATION

Emission

04/1987

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: INSP

Valeur faciale: 1,00 DA

Format: 25mm x 30,4mm 

Dentelure: 11 ¼ 

Imprimeur: Courvoisier.

Procédé d'impression: Héliogravure

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour illustrée à 1,00 DA affranchie à 2,00 DA avec oblitération 1er jour.

Vente 1er jour: Les Mardi 07 et Mercredi 08 Avril 1987 dans les Recettes Principales des postes D'ADRAR-ECH-CHELIFF- LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA ET ORAN.

Vente générale: Le Jeudi 09 Avril 1987 dans tous les bureaux de poste.

N° Y&T: 895

N° AP : 567

 

 

 

VACCINATION

Les vaccins jouent un rôle primordial dans la protection contre de  nombreuses maladies graves et mortelles. Chaque année, les  vaccins sauvent des milliers de vies dans le monde. Cette année, la célébration de la Journée mondiale de la santé a été placée sous  le thème de la vaccination de l’enfant.

Les enfants ont des droits  dont – essentiellement – le droit à la santé.  Depuis l’indépendance, la poliomyélite a sévi en Algérie à l’état  endémo-épidémique.  200 à 300 cas annuels sont déclarés au cours de la période  allant de 1963 à 1969.

La mise en application des lois rendant  obligatoires et gratuites les vaccinations contre la tuberculose, la  diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite a eu un impact évident sur la réduction de l’incidence de la poliomyélite.  Des campagnes nationales massives de vaccination sont organisées à travers le territoire national contre la poliomyélite avec l’utilisation pour la première fois du vaccin antipoliomyélitique oral et  l’intégration de ce dernier dans le calendrier vaccinal. 

En plus de la déclaration de tout cas suspect, des directives pour la surveillance intensifiée du programme de lutte contre la poliomyélite  sont diffusées en permanence.

Le taux moyen de morbidité a enregistré une baisse de 59% entre  les années 1960 et 1970 et une baisse de 60% entre les années 1970 et 1980.  L’accroissement démographique a fait que les pourcentages  représentatifs des tranches d’âge correspondant aux enfants restent  extrêmement importants. Les moins de 5 ans représentent 16,5%  de la population. 

La mortalité juvénile de 1 à 4 ans connaît une décroissance  beaucoup plus remarquable. De la même manière, en ce qui  concerne la mortalité infantile, plus forte et plus problématique,  l’action a porté sur les causes exogènes de la mortalité. 

Un certain nombre d’actions visant une meilleure prise en charge alimentaire et nutritionnelle, le respect du calendrier vaccinal et  une meilleure politique de prévention des diarrhées semblent en être  la source principale.

Téléchargement de la notice

P.T.T

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

émission précédente image précédenteimage suivante émission suivante



16/08/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres