CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 04/1994) PRÉSERVATION DU PATRIMOINE HISTORIQUE

Emission

04/1994

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: KRIM  KAMARDINE

Valeur faciale: 3,00 et 10,00 DA

Format: 25mm x 35mm 

Dentelure: 14

Imprimeur: Imprimerie de la Banque d'Algérie.

Procédé d'impression: Offset

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour illustrée à 1,00 DA affranchie à 14,00 DA avec oblitération 1er jour.

Vente 1er jour: les Mercredi 18 et Jeudi 19 Mai 1994 dans les Recettes Principales des postes D'ADRAR-ECH-CHELIFF- LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA ET ORAN.

Vente générale: Le Samedi 21 Mai 1994 dans tous les bureaux de poste.

N° Y&T: 1062-1063

N° AP : 740-741

  

 

PRÉSERVATION DU PATRIMOINE HISTORIQUE

PIERRE A INSCRIPTION TIFINAGH D’AHOUOGGA (Hoggar)

Cette pierre conservée au Musée du Bardo à Alger a été recueillie  lors d’une mission effectuée en 1932 par l’archéologue français  M. Reygasse dans la koudia du Hoggar. Son étude a été publiée  par G. Marcy dans La Revue africaine (tome LXXX – 1937) pages  26-62.

Elle est classée par le Musée du Bardo comme inscription  lybique.

L’épigraphie lybique dont l’origine demeure obscure n’offre  aux investigations que quelques monuments écrits de l’ancienne  langue parlée par les habitants de l’Afrique du Nord.  Les textes sont gravés avec un alphabet spécial qui a subi de sérieuses  modifications au cours des temps pour aboutir au tifinagh,  écriture en usage chez les Touareg. 

Le secret caché par ces inscriptions a souvent animé la curiosité des  chercheurs, d’autant plus qu’elles sont les seules traces laissées par les habitants des temps historiques et préhistoriques. 

STELE D’ABIZAR  

Cette pièce est la principale et la célèbre stèle d’Abizar, vrai type  d’une œuvre berbère dans laquelle ne se retrouve aucune influence  des exemples romains et qui dérive directement des sculptures et des  dessins rupestres du Tell et du Sahara. 

Elle fut découverte en 1859 dans une localité appelée Abizar, en  Grande Kabylie, à quelques kilomètres à vol d’oiseau au sud-est  de Tigzirt. Haute de 1,25 m et large vers le sommet de 1,10 m, elle  se présente sous la forme d’une dalle de grès, aux contours assez  irréguliers, en particulier à droite. 

La datation de cette stèle et de tout le groupe d’Abizar a généralement  été rapportée à l’époque des royaumes numides et maures,  mais les études modernes basées sur l’analyse et la comparaison  iconographique et stylistique donnent une datation basse (Ve-VIIe siècle  après J.-C.)

P.T.T

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

 

émission précédenteimage précédenteimage suivanteémission suivante



11/03/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres