CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 05/2005) RÉCONCILIATION NATIONALE

Emission 

N° 05/2005 

CARACTÉRISTIQUES 

Dessins : SID AHMED BENTOUNES  

Valeur faciale : 15,00 DA 

Format : 35mm x 25mm 

Dentelure : 14 

Imprimeur : Imprimerie de la B.C.A  

Procédé d'impression : Offset 

Document philatélique : Une carte philatélique 20,00 DA affranchie 35,00 DA avec oblitération 1er jour illustrée  

Vente 1er jour : les Vendredi 08 et Samedi 09 Avril 2005 dans les 48 Recettes Principales des postes situées au chef lieu de wilaya et les recettes principales d'Alger 1er novembre, Hussein-dey, Ben-Aknoun, Chéraga et Rouïba. 

Vente générale : le Dimanche 10 Avril 2005 dans tous les bureaux de poste. 

N° : 1398 

  

RÉCONCILIATION NATIONALE 

De la concorde civile à la réconciliation nationale 

La mondialisation de l'économie, l'avancée spectaculaire de la technologie sous toutes ses formes imposent aux pays dits sous-développés ou en voie de développement de se mettre à niveau pour pouvoir suivre les mutations du monde. 

Elément dynamique sur la scène internationale, l'Algérie doit faire valoir ses droits et intérêts légitimes. Ces derniers, faut-il le rappeler avec amertume, ont été bafoués durant les années 90, période triste dans l'histoire de l'Algérie indépendante. 

Le déclic né de l'élection présidentielle de 1999 a permis à l'Algérie de se réveiller d'une léthargie certaine. La première œuvre salutaire de Monsieur le président de la république, Abdelaziz BOUTEFLIKA, reste sans aucun doute la concorde civile. Cette dernière soumise à la consultation populaire a été plébiscitée par la majorité du peuple algérien et restera gravée à jamais dans la mémoire de toutes les générations. Elle a atteint deux objectifs essentiels : la stabilité et la paix sans surenchère aucune. 

Grâce à une activité inlassable et sans relâche, Monsieur le président de la république a pu inculquer aux algériens les véritables idéaux pour lesquels se sont sacrifiés les valeureux chouhada. 

La concorde civile constitue une base sûre pour une Algérie qui avance dans la voie du progrès grâce aux réformes lancées dans les secteurs vitaux tels que la justice, la santé, l'éducation etc… 

Cette nouvelle dynamique va s'amplifier davantage avec la réconciliation nationale. 

L'option prise pour jeter les bases d'une véritable réconciliation nationale est loin d'être un simple exercice de style, encore moins un subterfuge esquissé à l'effet de gagner du temps. Les nombreux discours de Monsieur le président de la république militent en faveur de cette vision laquelle s'intègre merveilleusement dans la stratégie engagée par l'Algérie à travers un vaste programme de renouveau national fondé sur l'approfondissement de l'idéal démocratique. 

La réconciliation nationale sera le gage d'une Algérie modèle qui puisse répondre à l'attente et aux aspirations de tous les algériens et algériennes sans exclusive, une Algérie où l'ignorance, le fanatisme, la " hogra " n'auront pas de place, une Algérie où l'extrémisme disparaîtra, une Algérie où les perpétuels conflits à connotations tribales ou religieuses ne seront plus d'actualité, en un mot une Algérie authentique. 

Ce n'est pas sans raison si la loi sur la concorde civile a été vécue comme une phase fondatrice du processus de réconciliation nationale. Il ne pouvait en être autrement si l'on s'en tient aux différentes interventions du premier magistrat du pays. 

De la concorde civile à la réconciliation nationale c'est l'Algérie qui se réconcilie avec elle-même pour relever des défis majeurs qui l'attendent et occuper, sur le plan international la place légitime qui lui revient. 

Au plan interne la cohésion sociale, la solidarité et la bonne gouvernance sont autant de conditions objectives à réunir pour le triomphe de l'idéal démocratique. 

Conscient de la nécessité de cerner sans complaisance aucune et avec lucidité des dissonances de la décennie écoulée, Monsieur Abdelaziz BOUTEFLIKA entend faire en sorte que la dynamique autour de la réconciliation nationale soit porteuse d'initiatives concrètes et constantes pour donner un sens réel à la justice sociale et jeter des jalons fiables d'un développement multiforme à la fois harmonieux et durable. Aguerri par les épreuves qui lui ont été imposées par ceux qui souhaitaient son implosion, le peuple algérien sait mesurer et apprécier à sa juste valeur l'idéal de paix et de concorde qui constitue une condition incontournable pour la promotion et le bien-être des citoyens. 

Conscient du caractère sacré de la mission qui lui a été confiée à l'occasion de sa réélection, le président de la république entend accorder une priorité absolue à la réconciliation nationale. C'est à ce titre qu'il œuvre inlassablement pour la promotion d'une culture de tolérance, de dialogue et de paix seule en mesure de permettre à l'Algérie de mieux capitaliser la quintessence de sa diversité et son ouverture au monde, en commençant d'abord par libérer les énergies créatrices de ses meilleurs enfants. 

A.P 

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA 

émission précédenteimage précédenteimage suivanteémission suivante 

 



01/01/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres