CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 09/1987) FESTIVAL DU THEATRE AMATEUR-MOSTAGANEM

Emission

09/1987

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: KRIM  KAMARDINE

Valeur faciale: 1,00 et 1,80 DA Timbres-poste se tenant

Format: 33mm x 25mm 

Dentelure: 11 ½  x 11 ¾   

Imprimeur: Courvoisier

Procédé d'impression: Héliogravure

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour illustrée à 1,00 DA affranchie à 3,80 DA avec oblitération 1er jour.

Vente 1er jour: Les Jeudi 20 et Vendredi 21 Juillet 1987 dans les Recettes Principales des postes D'ADRAR-ECH-CHELIFF- LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA ET ORAN.

Vente générale: Le Samedi 22 Juillet 1987 dans tous les bureaux de poste.

N° Y&T: 900-901

N° AP : 573-574

 

 

FESTIVAL DU THÉÂTRE AMATEUR-MOSTAGANEM

Ville côtière de l’Ouest algérien, connue pour son patrimoine archéologique et son port de pêche à l’activité intense, Mostaganem, qui a été une ville opulente par le passé, garde aujourd’hui encore les traces de ce faste à travers ses quartiers pittoresques et ses vestiges  historiques. 

Mostaganem doit son nom à un port romain datant de l’Antiquité,  Murustaga, édifié au XIe siècle. Youssouf Ibn Tachfin, fondateur de  la dynastie almoravide, serait le bâtisseur, vers 1082, de Bordj El Mahel, l’ancienne citadelle de la ville, aujourd’hui transformée en prison, alors que la construction de la Grande Mosquée de Mostaganem, en 1342, est attribuée au sultan mérinide Abou Al Hassan Ali Ibn Abi Saïd.

Les Espagnols envahirent la ville en 1505, alors que les souverains de Tlemcen et de Tunis capitulèrent devant l’agresseur. Puis, en 1516, c’est l’arrivée des Turcs.

En juillet 1833,  Desmichels parvient à occuper Mostaganem après une âpre  résistance de l’Emir Abdelkader.

Ville de culture, elle offre à l’Algérie des artistes et auteurs au talent  mémorable tels Sidi Lakhdar Ben Khlouf, Hadj Moulay Benkrizi, Cheikh  Bouras, Ould Abderrahmane Abdelkader dit Kaki, Moulay Belhamissi,  Maâzouz Bouadjadj, Mohamed Chouikh et bien d’autres encore. 

Le Festival du théâtre amateur est né à l’initiative du regretté  Abdelhalim Mostefa, dit Si Djillali, et ses compagnons en 1967, bien  que l’un de ses géniteurs ait été le grand Kaki. 

Conscients du message civilisateur qui peut être transmis au  peuple par le biais du théâtre, mais surtout mus par une passion immense pour les planches, les initiateurs parviennent, grâce à un engagement entier, à donner à l’art dramatique algérien en  général et mostaganémois en particulier ses plus belles lettres de  noblesse.

Depuis, ce rendez-vous, qui a réussi à se bonifier d’année  en année, a fini par devenir un espace d’émulation et d’échange pour tous les amateurs du 4e art.

 

  Téléchargement de la notice

P.T.T

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

émission précédente image précédenteimage suivante  émission suivante



16/08/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres