CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 10/2002) LES PHARES D'ALGERIE

Emission

10/2002

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: KAMARDINE  KRIM

Valeur faciale: 5,00 – 10,00 et 24,00 DA

Format: 35mm x 25mm

Dentelure: 14

Imprimeur: Imprimerie de la Banque d'Algérie.

Procédé d'impression: Offset

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour à 2,00 DA affranchie à 41.00 DA avec oblitération 1er jour illustrée

Vente 1er jour: les Mercredi 11 et Jeudi 12 Septembre 2002 dans les 48 Recettes Principales des postes D'ADRAR-ECH-CHELIFF- LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA ET ORAN.

Vente générale: Le Samedi 14 Septembre 2002 dans tous les bureaux de poste.

N° : 1319-1320-1321

 

 

 

 

 

Les Phares d'Algérie

      Située au milieu du Maghreb et dominant par ses 1200 km de côtes une importante partie de la Méditerranée, l'Algérie a toujours été un passage incontournable à des générations de navigateurs de toutes les origines.

      Un inconvénient majeur caractérise cependant la côte algérienne; elle est surplomb‚e de montagnes et de falaises presque tout au long de ses rivages. Cet aspect naturel de baies ouvertes à des vents déstabilisateurs et à une mer souvent houleuse imposa, dès la seconde moitié du 19ème siècle la mise en place d'une signalisation adaptée aux progrès de la navigation et aux besoins des échanges commerciaux de plus en plus denses.

       A cet effet, des ouvrages d'éclairages et de balisage ont été réalisés près des principaux ports du pays. Pour la seule période de 1846 à 1884, une trentaine de phares et de fanaux furent édifiés. D'autres installations suivirent sur une grande partie des côtes.

       Tous ces monuments, aujourd'hui centenaires, sont toujours au service des navigateurs, des marins et des pilotes (car les phares guident aussi les avions) et font preuve d'endurance et de résistance au fil des ans. Parmi ces remarquables "veilleurs" des côtes on peut citer :

   Phare de Cherchel (Tipaza-1881)

       Au nord du Port, au centre lie l'îlot Joinville.

Tour tronconique avec couronnement à la partie supérieure, en maçonnerie de pierres apparentes, sur un    soubassement carré en maçonnerie de pierres apparentes.

       Sur la tour: lanterne à entretien intérieur.

       Optique 3 panneaux. df (distance focale) = 0.35 m. Portée 26 miles nautiques.

       Coordonnées géographique : 36° 36’ 44’’ Nord/ 02° 11’24.5’’ Est.

   Phare de Cao de Fer (Skikda-1866)

       Coté nord-est du golfe de Skikda, sur la pointe ouest du cap.

Tour cylindrique en maçonnerie lisse sur un bâtiment en maçonnerie lisse. Mur de soutènement en maçonnerie de pierres apparentes, gris, surmonté d'une grille métallique, jaune.

       A 1000 m environ à l'est, bâtiment rectangulaire et tour cylindrique du sémaphore, en maçonnerie, gris.

       Sur la tour: lanterne à entretien intérieur.

       Optique 3 panneaux, df= 0.35 m. Portée 26 miles nautiques.

       Coordonnées géographique : 37° 04’ 55’’ Nord/ 07° 10’ 28’’ Est.

Phare de l'Ile de Rachgoune (Ain Témouchent-1870)

       A l'ouest-nord-ouest du port de Béni-Saf, sur la falaise à la partie nord de l'île.

       Tour carrée en maçonnerie lisse avec encorbellement à la partie supérieure et chaînes d'angles en maçonnerie de pierres apparentes sur la terrasse d'un bâtiment rectangulaire en maçonnerie lisse avec chaînes d'angles en maçonnerie de pierres apparentes.

       Sur la tour: lanterne à entretien intérieur.

       Optique 4 panneaux, df= 0.50 m. Portée 19 miles nautiques.

       Coordonnées géographique : 35° 19’ 27’’ Nord/ 01° 28’ 39’’ Ouest.

 

A.P

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

 

émission précédenteimage précédenteimage suivanteémission suivante



15/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres