CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(émission 11/2006) ANNÉE INTERNATIONALE DES DÉSERTS ET DE LA DÉSERTIFICATION

EMISSION

N° 11/2006

CARACTÉRISTIQUES

Dessins : SID AHMED BENTOUNES et YANN ARTHUS BERTRAND

Valeur faciale : 2 x 15,00 DA

Format : 35mm x 25mm

Dentelure : 14

Imprimeur : Imprimerie de la B.C.A

Procédé d'impression : Offset

Document philatélique : Une carte philatélique 20,00 DA affranchie 50,00 DA avec oblitération 1er jour illustrée

Vente 1er jour : les samedi 20 et dimanche 21 septembre 2006 dans les 48 Recettes Principales des postes situées au chef lieu de wilaya et les recettes principales d'Alger 1er novembre, Hussein-dey, Ben-aknoun, Chéraga et Rouïba.

Vente générale : le lundi 23 septembre 2006 dans tous les bureaux de poste.

N° : 1445-1446

   ANNÉE INTERNATIONALE DES DÉSERTS ET DE LA DÉSERTIFICATION

La désertification pose des risques évidents et graves à l'ensemble de l'humanité. Elle entame la fertilité des sols qui, dans certaines régions, perdent presque la moitié de leur productivité en raison du rétrécissement des terres cultivables. C'est ainsi que les moyens de subsistance de plus d'un milliard de personnes sont compromis par la désertification. Consciente qu'il faut s'attaquer d'urgence aux vastes ramifications du problème, l'Assemblée générale de l'Organisation des Nations Unies a décidé que 2006 serait « l'Année internationale des déserts et de la désertification ». Pour ce faire, l'O N U a chargé la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (C N U C D), de coordonner, en 2006, la stratégie de lutte en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour l'environnement (P N U E), le Programme des Nations Unies pour le développement (P N U D), le Fonds international de développement agricole (F I D A) ainsi que d'autres organismes compétents des Nations Unies.

La désertification, qui est un problème environnemental, contribue à l'insécurité alimentaire, à la faim, et peut susciter des tensions sociales, économiques et politiques qui, à leur tour, entraînent des conflits et une aggravation de la pauvreté liés à la dégradation des sols. La désertification représente un grave danger, d'où, l'importante nécessité d'élaborer et de mettre en place un plan d'actions et de lutte, en sensibilisant également les scientifiques à s'impliquer contre ce phénomène qui revêt un caractère transfrontalier. Pour sa part, l'Algérie, dont une grande partie de son territoire est désertique, et qui préside présentement la Fondation Déserts du Monde, a adopté en 1999 la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification, reconnue comme un instrument de développement, et procédé à la mise en place du plan national de lutte contre ce phénomène. Cette convention a aussi pour but une sensibilisation croissante des citoyens sur les dangers de la désertification et d'associer la société civile dans cette lutte, consciente qu'elle est la base fondamentale du développement durable. La stratégie de lutte contre la désertification englobe un programme à long terme par l'application d'une politique de développement intégrée et dans laquelle notre pays est pleinement engagé.

Les pouvoirs publics ont, également, mis en place des moyens de suivi du processus de désertification à travers l'initiation d'un réseau d'observatoires et l'utilisation de l'outil spatial qui permettront, à terme, de décider des actions à enclencher contre la désertification et pour l'objectif d'un développement durable.

A.P

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA


17/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres