CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 13/1987) JOURNÉE AFRICAINE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS

Emission

13/1987

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: TAHAR BOUKEROUI

Valeur faciale: 1,00 DA

Format: 26mm x 36mm 

Dentelure: 10 ¼ 

Imprimeur: Banque d’Algérie.

Procédé d'impression: Offset

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour illustrée à 1,00 DA affranchie à 2,00 DA avec oblitération 1er jour.

Vente 1er jour: Les Jeudi 07 et Vendredi 08 Décembre 1987 dans les Recettes Principales des postes D'ADRAR-ECH-CHELIFF- LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA ET ORAN.

Vente générale: Le Samedi 09 Décembre 1987 dans tous les bureaux de poste.

N° Y&T: 913

N° AP : 586

 

 

 

JOURNÉE AFRICAINE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS

En zone rurale, la dispersion géographique se conjugue avec de faibles taux de pénétration du téléphone. Les conditions topographiques viennent amplifier les difficultés. 

Deux phénomènes ont cependant agi pour améliorer cette situation : d’abord la volonté étatique d’offrir à tous un service identique, facteur de développement économique et d’unité nationale, ensuite les progrès technologiques spectaculaires des vingt dernières années qui ont rendu possible la réalisation de matériels performants, fiables et plus économiques. 

Du fait de la similitude des problèmes posés par les télécommunications rurales à l’ensemble du continent, il y a l’avantage à traiter les difficultés sur une base régionale, d’où l’intérêt d’harmoniser les efforts des pays africains. 

Par ailleurs, les rapports d’interdépendance de multiples facteurs  nécessitent, de par l’étendue et la complexité des problèmes posés, la mise en œuvre d’une solution intégrée qui excède en tout état de cause les ressources financières ou les capacités techniques des pays africains lorsqu’ils agissent isolément. 

C’est dans ce contexte de prise de conscience croissante que sont  menés par le Comité de coordination de la Panafricaine des télécommunications (Panaftel), composé de représentants de l’OUA, de la CEA, de la BAD, de l’UPAT et de l’UIT, des efforts tendant à  concrétiser les objectifs de la déclaration d’Arusha qui stipule :  «(…) Permettre à tous les hommes d’accéder facilement au téléphone dès le début du siècle prochain.» On signalera également le lancement, cette année, de l’étude de faisabilité du projet Rascom  (Regional African Satellite Communication System) visant la satisfaction  des besoins prioritaires du continent africain.

Téléchargement de la notice

P.T.T

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

émission précédente image précédenteimage suivante  émission suivante



14/08/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres