CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 15/2015) 61ÉME ANNIVERSAIRE DE LA RÉVOLUTION

Emission

15/2015

CARACTERISTIQUES

Dessin :

Valeur faciale : 25,00 DA

Format : 26mm x 36mm

Imprimeur : Imprimerie de la Banque d'Algérie.

Procédé d’impression : Offset

Document philatélique : Une enveloppe 1er jour à 7,00 DA avec oblitération 1er jour illustrée

Vente 1er jour : Les Dimanche 01 et Lundi 02 Novembre 2015 dans les 48 Recettes Principales des postes situées aux chefs-lieux de wilaya.

Vente générale : Le Mardi 03 Novembre 2015 dans tous les Bureaux de poste.

N° Y&T : 1726

N° AP :

 


61ÉME ANNIVERSAIRE DE LA RÉVOLUTION

Considérées comme l’un des moyens stratégiques de lutte contre l’armée coloniale, les transmissions ont permis à l’Armée de Libération Nationale (ALN) de gagner en efficacité offensive et remporter de précieuses batailles.

C’était le Colonel Si Abdelhafid Boussouf dit Si Mabrouk, dirigeant de la Wilaya V, qui a chargé l’un de ses compagnons de trouver un poste radio perfectionné permettant d’écouter l’ennemi. Celui–ci a récupéré un poste à bande étalée sur des fréquences de chalutiers, correspondant à la limite des bandes qu’utilisait la gendarmerie française.

C’est grâce à ce poste que l’ALN a pu au début capter des messages de la gendarmerie coloniale d’Ain Témouchent et de Tlemcen. C’était des messages fort-importants diffusés en phonie. Un ancien officier des transmissions dans l’armée française a constitué, parmi les étudiants grévistes de mai 1956 qui ont rejoint l’ALN, une équipe ayant des connaissances dans le domaine des transmissions ; ce vivier de jeunes combattants manipulait et décodait le morse, utilisait le matériel radio et le dépannait le cas échéant.

Le 8 Janvier 1957, le travail du service d’écoute évolua de manière rationnelle en incluant la VHF. L’ALN pouvait, de ce fait, suivre le trafic radio opérationnel des français et intercepter des discussions en phonie entre militaires français lors d’accrochages avec les unités des Moudjahidines.

La récolte du renseignement était importante en qualité et en quantité car les informations que fournissaient, ainsi, les français étaient considérables et précieuses, ce qui permettait à l’Etat-major de communiquer, par voie de radio–transmissions, aux unités de l’ALN, notamment les prévisions des mouvements des troupes ennemies.

Téléchargement de la notice

A.P

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

émission précédente https://static.blog4ever.com/2008/12/271927/back-.pnghttps://static.blog4ever.com/2008/12/271927/next-.png émission suivante



13/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres