CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 15/2019) MARTYRES DE LA RÉVOLUTION

Emission

15/2019

CARACTERISTIQUES

Dessin : TAYEB LAIDI & NADJIB MAHMOUDI

Valeur faciale : 5 x 25 DA

Format : 5 x (26mm x 36mm)

Imprimeur : Imprimerie de la Banque d’Algérie.

Procédé d’impression : Offset

Document philatélique : Une carte philatélique à 20,00 DA avec oblitération 1er jour illustrée

Vente 1er jour : Les Vendredi 01 et Samedi 02 Novembre 2019 dans les 48 Recettes principales des postes situées aux chefs- lieux de wilaya.

Vente générale : Le Dimanche 03 Novembre 2019 dans tous les Bureaux de poste.

N° sur le Blog : 1871-1872-1873-1874-1875

N° AP :  

https://static.blog4ever.com/2008/12/271927/Image-non-disponible.png https://static.blog4ever.com/2008/12/271927/Image-non-disponible.png

https://static.blog4ever.com/2008/12/271927/Image-non-disponible.png https://static.blog4ever.com/2008/12/271927/Image-non-disponible.png https://static.blog4ever.com/2008/12/271927/Image-non-disponible.png

https://static.blog4ever.com/2008/12/271927/Image-non-disponible.png

MARTYRES DE LA RÉVOLUTION

Le martyr Zahana Ahmed nommé Zabana, 1926-1956 Premiers martyrs de la guillotine

Ahmed, appelé Zabana, est né en 1926 à Zahana-Mascara. À l'âge de six ans, il est allé à l'école primaire française. En 1949, il rejoint le Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques et membre désigné de l'Organisation secrète. Il a ensuite participé au vol de poste à Oran, le 5 avril 1949. En 1950, Zabana a été arrêté et condamné à trois ans de prison. Après cela, en 1953, il rejoint ses frères d'armes afin de préparer l'éclatement de la Révolution. Le 8 novembre 1954, il est blessé lors de la bataille de Boujlida, puis arrêté et condamné à mort, le 19 juin 1956, par la guillotine de la prison de Serkadji, à Alger.

Le Martyr Ali Ammar dit Ali la Pointe, 1930-1957

Ali la Pointe est né le 14 Mai 1930 à Miliana, très jeune il travailla aux champs des colons à cause de la pauvreté. Avec son père, Ali se déplaça à Alger à la recherche du travail. La famille, ensuite, s’installa à la Casbah où Ali avait rejoint le Club Sportif de Boxe. C’est à la prison qu’Ali la pointe adhéra au Front de Libération, en 1955. Après son évasion de la prison, il rejoignit le réseau de commandos où il a été confié la mission d’éliminer les traitres de la ville et d’assassiner les policiers et les militaires. En septembre 1957, les autorités coloniales démantelèrent son réseau, et enfin il tomba au champ d’honneur à la Casbah le 08 Octobre 1957.

La Martyre Gaïd Malika, 1933-1958

Malika est née le 24 Octobre 1933 à Temankach-Aït Yaala, dans une famille pauvre. Elle suivit ses études en primaire et lycée à Sétif. Avec un succès au concours d’infirmières en 1948 ; elle eut une formation qui lui a permis de travailler à l’hôpital de Kherata en 1951 et de Bougaa en 1952. Puis, elle a rejoint les rangs de l’Armée de Libération en 1955 ; dans la Zone 3 où elle a soignée les Moudjahidines blessés. Ensuite, Malika est désignée parmi l’équipe médicale qui avait une mission durant le congrès de la Soumam. Le 28 juin 1958, Malika tomba en martyre au champ d’honneur lors des attaques de l’armée française contre un centre médicale situé dans la forêt de Yakourène.

La Martyre Hassiba ben Bouali, 1938-1957

Hassiba est née le 18 Janvier 1938 à Chlef où elle avait fait ses études primaires. Avec sa famille ; elle s’installa à Alger et continua son enseignement à l’école Aïn Zerka. Ensuite, elle milita au sein de l’Union Générale des Etudiants Algériens. La martyre avait rejoint les cellules du commando du Front de Libération afin de mener des opérations dans les lieux publics, à Alger. Recherchée par la police, Hassiba continua son combat sous le commandement de Larbi ben M’hidi jusqu’à ce qu’elle tomba au champ d’honneur le 08 Octobre 1957 dans le quartier de la Casbah d’Alger.

La Martyre Ourida Meddad, 1938-1957

Ourida est née le 18 Août 1938 à Alger. En 1947, elle fit ses études primaires pour, ensuite rejoindre l’école de l’association Islamique « Essabah » et enfin le Centre professionnel. Après le déclenchement de la Révolution, elle rejoignit le réseau des commandos pour transporter les engins explosifs et les renseignements. L’héroïne fut arrêtée au mois d’août 1957, torturée par l’armée coloniale jusqu’à sa mort en martyre le 29 août 1957.  

Téléchargement de la noticehttps://static.blog4ever.com/2008/12/271927/Icon_PDFdownload.png

A.P

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA 

émission précédente https://static.blog4ever.com/2008/12/271927/back-.pnghttps://static.blog4ever.com/2008/12/271927/next-.png émission suivante



26/02/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 76 autres membres