CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 16/2004) ROSA ODORATA

Emission

N° 16/2004

CARACTÉRISTIQUES

Dessins : SID AHMED BENTOUNES

Valeur faciale : 20,00 - 30,00 DA et 50,00 DA

Format :13mm x 14mm

Dentelure : 14

Imprimeur : Imprimerie de la B.C.A

Procédé d'impression : Offset

Document philatélique : Une carte philatélique 20,00 DA affranchie 120,00 DA avec oblitération 1er jour illustrée

Vente 1er jour : les Mercredi 20 et Jeudi 21 Septembre 2004 dans les 48 Recettes Principales des postes situées au chef lieu de wilaya et les recettes principales d'Alger 1er novembre, Hussein-dey, Ben-Aknoun, Chéraga et Rouïba.

Vente générale : le Samedi 23 Octobre 2004 dans tous les bureaux de poste.

N° :1384 - 1385 - 1386

 

 

 

 

ROSA ODORATA

Introduit de Chine, ce rosier s’est répandu en Europe et en Afrique du Nord dès le XIXe siècle. Mais ce genre remonte à 40 millions d’années. Il semble même que la rose ait accompagné l’homme tout au long de son histoire et de sa préhistoire.

Cette rose est un hybride entre Rosa chinensis et Rosa gigantea, cultivée en Chine depuis fort longtemps. Surnommé rosier du thé, son arbuste aux tiges souples et épineuses s’étire sur 3 à 6 m de haut et 2 m de large. Il présente des feuilles vertes tendres semi-persistantes ou persistantes de 3 à 5 folioles.

La fleur est hermaphrodite avec 5 pétales solitaires ou regroupés par deux ou trois. Ses fleurs doubles sont blanches, rose pâle ou jaunâtres. En Algérie, elle est cultivée dans les jardins privés et dans quelques domaines. Sa floraison est remontante. Elle a lieu du mois de décembre au mois de juin et embaume l’environnement de son parfum de thé intense. La plante s’épanouit mieux lorsqu’elle est exposée au soleil, mais à ombre légère. Elle préfère aussi les sols neutres à argileux.

Rustique, résistante à la chaleur, Rosa x odorata arrive aussi à se défendre contre une température de -15 °C. D’autres variétés de Rosa x odorata existent. On trouve l’Erubescens, qui est plus petite que sa congénère, mais avec des fleurs rose pâle, la Gigantea et ses fleurs simples blanches, ainsi que la Pseudoinca qui, elle, a des fleurs jaunes à orange. La section des Chinensis, qui regroupe les variétés précédentes, a une grande importance en horticulture. Avant son introduction, seul le Damas rose des quatre saisons (originaire du Moyen-Orient) fleurissait parfois en été. Et si la culture des premières roses ornementales domestiquées a dominé le monde méditerranéen jusqu’au XVIIIe siècle, permettant d’avoir des roses très fournies et parfumées, l’introduction des roses provenant de Chine a permis d’en prolonger la floraison.

A.P

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

 

émission précédenteimage précédenteimage suivanteémission suivante



20/01/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres