CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 06/1982) 20ÈME ANNIVERSAIRE DE L’INDEPENDANCE

Emission

06/1982

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: BACHIR YELLES et MOHAMED  ISSIAKHEM et KAMARDINE KRIM

Valeur faciale: 0,50 – 0,80 et 2,00 DA

Format: 22,7mm x 34,7mm et 34,7mm x 22,7mm

Dentelure: 11 ½ x 11 ¾      

Imprimeur: Courvoisier.

Procédé d'impression: Héliogravure.

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour illustrée à 1,00 DA affranchie à 4,30 DA avec oblitération illustrée 1er jour.

Vente 1er jour: Les Lundi 05 et Mardi 06 Juillet 1982 dans les Recettes Principales des postes D'ADRAR-ECH-CHELIFF- LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA - ORAN.

Vente générale: Le Mercredi 07 Juillet 1982 dans tous les bureaux de poste.

N° Y&T: 766-767-788

N° AP : 435-436-637

 

 

 

20ÈME ANNIVERSAIRE DE L’INDEPENDANCE

L’invasion coloniale a ouvert une ère de résistance à l’occupation qui n’a pas cessé jusqu’au recouvrement de l’indépendance de l’Algérie en 1962. Cette résistance a pris des formes multiples.

Avec l’Emir  Abdelkader, la lutte contre le colonisateur s’accompagnait d’une tentative lucide et cohérente de mise sur pied d’une organisation  étatique moderne avec des structures territoriales bien articulées, ainsi  qu’une organisation administrative fonctionnelle.

Dans cette forme de  lutte, chargée de potentialités d’émergence d’un Etat algérien moderne  capable de supporter le choc avec la civilisation européenne déjà nitrée dans l’ère de la révolution industrielle, la société algérienne a  manqué de la malléabilité nécessaire permettant à l’Emir Abdelkader  de procéder aux changements indispensables en un laps de temps très  court. Après l’échec de l’Emir Abdelkader, la résistance a continué en  prenant des formes multiples.  Qu’ils aient pris la forme de mouvements de grande envergure comme  ce fut le cas pour le soulèvement des Ouled Sidi Cheikh en 1864 et celui d’El Mokrani en 1871 ou de mouvements locaux comme ceux  qui ont eu lieu un peu partout en Algérie, ces mouvements de  résistance ont un dénominateur commun. 

Même s’ils sont l’expression d’un rejet permanent de la colonisation,  ils se caractérisent tous par l’absence de coordination et d’organisation  à l’échelle nationale. Après la résistance armée, la confrontation  avec le colonialisme s’est transférée sur un autre plan. A partir de la  Première Guerre mondiale, un mouvement d’expression et d’organisation  moderne prend progressivement forme.

Des groupements  politiques différents cherchent à exprimer et à défendre ce que  chacun d’eux pensait être l’intérêt du peuple algérien.  C’est l’Etoile nord-africaine qui a posé le problème national de la  façon la plus appropriée. La revendication de l’indépendance dès  février 1927 constitue le phare qui a éclairé la marche de ce  mouvement lequel, à travers les aléas de la répression et les mues  successives qu’il a connues en tant que mouvement, a fait mûrir l’idée  de l’action pour l’indépendance dans la conscience populaire jusqu’à  son point ultime en 1954. 

A cette date, la confrontation avec le colonialisme a pris une forme  violente et globale, mettant en branle le peuple algérien dans  ses différentes composantes sociales.

Si les événements du  20 août 1955 ont constitué un point de non-retour en coupant la voie à toute velléité de compromis avec le colonialisme, le Congrès  de la Soummam, tenu le 20 août 1956, a permis à la Révolution de  faire le point, de se doter des structures politiques et militaires pour  la poursuite de la lutte qui s’est déroulée soit sous la forme d’une  confrontation directe entre la glorieuse Armée de libération nationale  et l’armée coloniale, soit sous la forme d’une guérilla urbaine contre  les forces de répression, soit sous la forme d’une action diplomatique  habile et déterminée. 

Ces multiples fronts de lutte ont été le révélateur qui a mis en relief les valeurs combattantes du peuple algérien qui a su compenser l’inégalité  des forces qui prévalaient de fait par un courage, un esprit de  sacrifice et une détermination qui ont mené à la victoire et à la réalisation  totale des objectifs que s’est assignés la Révolution dans la  proclamation du 1er Novembre 1954. 

Après le recouvrement de l’indépendance, en juillet 1962, l’Algérie  est entrée dans une ère d’édification qui a pris la forme d’une  véritable épopée, prolongement nécessaire de la précédente, et  qui s’est déployée également sur plusieurs fronts qui ont débouché  sur les Révolutions agraire, industrielle et culturelle. 

Ces révolutions visent, d’une part, à garantir les assises d’une économie socialiste destinée à satisfaire les besoins d’une société  moderne et, d’autre part, à récupérer notre identité nationale afin  de replonger le peuple algérien dans son ancrage naturel constitué  par la civilisation arabo-musulmane ouverte au dialogue et aux  échanges avec les autres civilisations. 

Ces révolutions se sont traduites par des actions diverses prenant la  forme de décisions de nationalisation des terres, des mines, des  banques et des hydrocarbures, d’édification de villages socialistes,  de complexes industriels modernes, de construction d’écoles, de  centres de formation ou d’universités, de décisions relatives à la  médecine gratuite, à la gestion socialiste des entreprises, au statut  général du travailleur, etc.  Toutes ces actions interviennent sur une toile de fond constituée par  l’œuvre d’édification des institutions de l’Etat algérien sur des bases  modernes où la démocratie se manifeste à travers les Assemblées  populaires instituées à tous les niveaux. 

Les réalisations déjà concrétisées dans tous les domaines permettent  de constater que l’Algérie est sur la voie du progrès et que les  perspectives d’évolution de la société algérienne sont bien réelles.

Téléchargement de la notice

P.T.T

Par : CHAOUKI-LI-QACENTIN

 

émission précédente image précédenteimage suivante émission suivant

 



05/02/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres