CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 17/1997) COQUILLAGES

Emission

17/1997

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: AZZOUZ MOUNIR

Valeur faciale: 5,00 – 10,00 et 20,00 DA

Format: 35mm x 25mm et 25mm x 35mm

Dentelure: 14

Imprimeur: Imprimerie de la Banque d'Algérie.

Procédé d'impression: Offset

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour illustrée à 2,00 DA affranchie à 37,00 DA avec oblitération 1er jour.

Vente 1er jour: les Mercredi 17 et Jeudi 18 Novembre 1997 dans les Recettes Principales des postes D'ADRAR-ECH-CHELIFF- LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA ET ORAN.

Vente générale: Le Samedi 20 Novembre 1997 dans tous les bureaux de poste.

N° : 1148-1149-1150

 

 

 

Coquillages

Les coquillages font partie de l'embranchement des mollusques. Beaucoup d'espèces sont exploitées intensivement de par le monde, soit pour leur chair, leur nacre, leur perles etc. On les désigne communément sous le nom de «coquillages» car une coquille calcaire renferme leur corps; où on distingue les bivalves, dont la coquille est composée de deux valves articulées par une charnière et les gastéropodes, dont la coquille forme une seule pièce, parfois en forme de cône plus ou moins aplati ou enroulé en hélice autour d'un axe.

Chlamys varia (Linnaeus, 1758)

Cette espèce possède une coquille étirée en hauteur et atteint 50 mm de longueur et 18 mm de largeur. Les deux valves de la coquille ont un développement différent et une forme asymétrique. La surface de la coquille se caractérise par des ornements en relief constitués par 26 à 30 côtes rayonnantes, portant, à des intervalles réguliers, des écailles rebroussées qui forment des rangées concentriques régulières. La coloration est variable et multicolore : blanc jaunâtre, rouge, brune, voire noire.

Le Chlamys varia peut vivre sur les fonds les plus divers, le plus souvent sableux, sur un support solide (débris coquilliers, cailloux) et de préférence à une certaine profondeur. En Algérie, ce bivalve est très abondant.

Bolinus brandaris (Linnaeus, 1758)

Communément appelée murex, cette espèce présente une coquille ovoïde, formée de 6 à 7 spires ornées de verrucosités coniques disposées radialement. Le canal siphonal est étroit et très long. La coquille entière atteint environ 90 mm de hauteur. La couleur est blanc jaunâtre et l’ouverture jaune orangé.

Ce gastéropode est extrêmement commun sur les côtes algériennes, particulièrement à des profondeurs supérieures à 15-20 m, sur des fonds sableux et vaseux à graveleux. Le murex est une espèce nécrophage.

Hinia reticulata (Linnaeus, 1758)

Cette espèce possède une coquille solide, de forme ovale-conique, formée de 8 à 9 spires séparées par une suture très peu profonde. La longueur maximale est de 32 mm pour une largeur de 18 mm. La couleur de la coquille est très variable ; elle s’étend du jaune clair au brun foncé et les coquilles claires portent des stries brunes. Ce gastéropode est commun le long des côtes algériennes sur des fonds sableux et vaseux, à partir du rivage jusqu’à 15 m de profondeur. Hinia reticulata est une espèce nécrophage, se nourrissant de la chair de divers cadavres de vers, de mollusques et de poissons.

P.T.T

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

 

 

émission précédenteimage précédenteimage suivanteémission suivante



10/01/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres