CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 18/2006) DESSALEMENT DE L'EAU DE MER

Emission

N° 18/2006

CARACTÉRISTIQUES

Dessin : K.KRIM

Valeur faciale : 20,00 DA

Format : 35mm x 25mm

Dentelure : 14

Imprimeur : Imprimerie de la Banque d'Algérie

Procédé d'impression : Offset

Document philatélique : Une enveloppe philatélique 7,00 DA affranchie 27,00 DA avec oblitération 1er jour illustrée

Vente 1er jour : les mercredi 20 jeudi et 21 décembre 2006 dans les 48 Recettes Principales des postes situées au chef lieu de wilaya et les recettes principales d'Alger 1er novembre, Hussein-dey, Ben-aknoun, Chéraga et Rouïba.

Vente générale : le samedi 23 décembre 2006 dans tous les bureaux de poste.

N° Y&T : 1455

N° AP :  

DESSALEMENT DE L'EAU DE MER

Le dessalement de l’eau de mer est une technique de production d’eau douce à partir de l’eau de mer au moyen de procédés permettant de séparer l’eau et les sels minéraux dissous.

Face à la récurrence des cycles de sécheresse et aux signes de changement climatique, le dessalement de l’eau de mer a été érigé, en Algérie, comme un des axes stratégiques de la politique nationale de l’eau en matière de mobilisation et de transfert des ressources en eau.

Dans ce cadre, le dessalement de l’eau de mer vise à :

- Satisfaire les besoins en eau des villes et des zones d’activités industrielles situées sur la frange côtière et sur les zones sub-côtières insuffisamment dotées de ressources en eau.

- Sécuriser l’approvisionnement en eau des grandes agglomérations et des zones industrielles face à la croissance de leurs besoins.

- Exploiter l’atout naturel que constitue la disponibilité d’une ressource pérenne sur un littoral de 1200 km où se concentrent 80% de la population nationale.

- Elargir les possibilités de financement des grands projets de production d’eau potable grâce aux diverses formules de partenariat public-privé.

Les principales technologies de dessalement de l’eau de mer les plus souvent utilisées sont la distillation et l’osmose inverse.

La distillation consiste à évaporer l’eau de mer, soit en utilisant la chaleur des rayons de soleil, soit en en la chauffant dans une chaudière. Seules les molécules d’eau s’échappent, laissant en dépôt les sels dissous et toutes les autres substances contenues dans l’eau de mer. Il suffit de condenser la vapeur d’eau ainsi obtenue pour avoir une eau consommable.

Quant à l’osmose inverse, elle nécessite un traitement préalable de l’eau de mer en la filtrant et la désinfectant afin d’éliminer les éléments en suspension et les micro-organismes qu’elle contient. Ce procédé consiste ensuite à appliquer à cette eau salée une pression suffisante pour la faire passer à travers une membrane semi-perméable : seules les molécules d’eau traversent cette membrane, fournissant de cette manière une eau douce potable.

A.P

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

émission précédente  image précédenteimage suivante émission suivante



17/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres