CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 19/2004) PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT

Emission

19/2004

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: SID AHMED BENTOUNES

Valeur faciale: 15,00 DA

Format: 35mm x 25mm

Dentelure: 14

Imprimeur: Imprimerie de la B.C.A

Procédé d'impression: Offset

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour à 7,00 DA affranchie à 22,00 DA avec oblitération 1er jour illustrée

Vente 1er jour: Les Mercredi 22 et Jeudi 23 Décembre 2004 dans les 48 Recettes Principales des postes situées aux chefs- lieux de wilaya et les recettes principales d'Alger 1er novembre, Hussein-dey, Ben-Aknoun, Chéraga et Rouïba.

Vente générale: Le Samedi 25 Décembre 2004 dans tous les bureaux de poste.

N° : 1389

 

 

 

 

PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT

 

L’Algérie se trouve dans une phrase de « transition environnementale »concomitante à celle de sa « transition économique ».Les enjeux et défis qui se présentent à l’Algérie , de même que la nature et l’étendue des problèmes environnementaux rencontrés montrent clairement que la dégradation écologique du pays, notamment en ce qui concerne le capital naturel(dont une partie n’est pas renouvelable) , a atteint un niveau de gravité qui risque non seulement de compromettre une bonne partie acquis économiques et sociaux des trois dernières décennies, mais également de limiter les possibilités de gains de bien –être des générations futures.

Aussi, pour se placer dans une logique de développement durable, l’Algérie a choisi de relever le défi. Elle a construit une Stratégie Nationale pour l’Environnement (SNE) et a élaboré un Plan National d’Action pour L’Environnement et Développement (PNAED) dans une perspective décennale, à la fois pour l’environnement durable, articulée autour d’un objectif principal :

- Intégrer la réalité environnementale dans les programmes de développement socioéconomique di pays afin de préserver des ressources naturelles fragiles et limitées (eaux, sols, forets, biodiversité...) Pour un développement à long terme et d’améliorer la santé publique du citoyen par une meilleure gestion des déchets, de l’assainissement et des rejets atmosphériques.

- Cette stratégie propose de renforcer le cadre juridique, de construire des capacités institutionnelles performantes, d’introduire des instruments économiques et financiers, d’améliorer la gouvernance environnementale pour appuyer un programme d’investissements prioritaires et permettre sa réalisation dans les meilleures conditions.

Par ailleurs, six institutions ont été crées.

- Le Conservatoire National des formations à l’Environnement.

- L’Observatoire National de l’Environnement et du Développement Durable.

- L’Agence Nationale des Déchets.

- Le Centre National des Technologies de Production Plus Propres.

- Le centre de Développement des ressources Biologiques.

- Le Commissariat National du Littoral.

Aussi, il faut convaincre patiemment la société civile avec l’aide du mouvement associatif par de programmes de sensibilisation et l’associer dans la prise de décision .Mais ceci implique en parallèle l’amélioration rapide du taux de croissance économique et des services environnementaux de bas l’amélioration du cadre de vie, l’accès aux ressources naturelles pour créer une dynamique de réappropriation par les citoyens de la question de l’environnement.

La stratégie nationale de l’environnement et du développement durable replace la problématique environnementale dans le contexte du développement économique et social suivi par le pays, en vue de relier la transition environnementale ainsi envisagée à la transition économique dans laquelle le pays s’est engagé et de relever les principaux défis du développement durable.

A.P

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

 

émission précédenteimage précédenteimage suivanteémission suivante



20/01/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres