CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 21/2005) OBJETS PERSONNELS DE L'EMIR ABDELKADER

Emission 

21/2005 

CARACTERISTIQUES 

Dessinateur: SID AHMED BENTOUNES 

Valeur faciale: 15,00 – 30,00 – 40,00 – 50,00 DA 

Format: 25mm x 35mm et 35mm x 25mm 

Dentelure: 14 

Imprimeur: Imprimerie de la B.C.A.  

Procédé d'impression: Offset 

Document philatélique: Une carte philatélique 20,00 DA affranchie 155,00 DA avec oblitération 1er jour illustrée  

Vente 1er jour: les Mardi 01 et Mercredi 02 Novembre 2005 dans les 48 Recettes Principales des postes situées aux chefs- lieux de wilaya et les recettes principales d'Alger 1er novembre, Hussein-dey, Ben-Aknoun, Chéraga et Rouïba. 

Vente générale: Le Jeudi 03 Novembre 2005 dans tous les bureaux de poste. 

N° : 1423-1424-1425-1426 

 

OBJETS PERSONNELS DE L'EMIR ABDELKADER 

Abdelkader Ibnou Mahieddine est né en 1808 à Mascara, dans un milieu d'étude et de piété. Rattaché par son père et par ses maîtres successifs à la voie initiatique soufie, il présente dès son jeune âge des dispositions spirituelles, affermies par son éducation. 

En 1826, il prit contact avec les intellectuels d’orient lors de son pèlerinage à la Mecque et décida dès lors de devenir savant. Mais les événements enregistrés en cette période allaient décider de son destin. 

En date du 5 Juillet 1830, Abdelkader, et suite au débarquement colonialiste sur l’Algérie, fut parmi les premiers à se battre contre l’occupant. 

Le 2 Novembre 1832, Abdelkader fut élu Emir par un congrès des tribus de la région de Mascara. 

Tout en dirigeant les opérations militaires contre les forces coloniales, et en soumettant les tribus rebelles, l’Emir a pu mettre en place un gouvernement régulier ; il désigna les « khalifas » pour administrer les provinces, leva des impôts, institua une justice d’Etat, organisa la Smala, fonda en 1836 sa capitale où il frappa monnaie à son nom et donna une place privilégiée à l’instruction publique en favorisant le développement des écoles et la formation des maîtres. 

Aussi, il s’efforça de rassembler les terres algériennes et de détruire les structures de la féodalité. C’est ainsi qu’à la fin de l’année 1838, mis à part les points contrôlés par le corps expéditionnaire Français, l’Emir Abdelkader exerçait son autorité sur toute l’Algérie. 

Après 17 ans de lutte, l’Emir déposa les armes et opta pour l’exil. Il fut retenu prisonnier en France où son comportement chevaleresque, sa noblesse d’esprit et sa curiosité intellectuelle conquièrent les cœurs. Libéré en 1852 par Napoléon III, il quitta la France à destination de la Turquie, puis de la Syrie. Il protègera les Chrétiens menacés par la révolte des Druzes, ce qui lui valut l’admiration et la reconnaissance de l’Europe. Il consacra l’essentiel de ses longues années d’exil, en Syrie, à la lecture et la méditation. 

Mort à Damas en 1883, l’Emir fait figure aujourd’hui de véritable chevalier des temps moderne. Loin de ne mener qu’une lutte patriotique, il a conduit un combat humaniste en faveur des valeurs essentielles qui font la richesse et la noblesse de l’homme. 

Dans l’objectif de rendre un hommage à l’Emir, symbole de la résistance algérienne, Algérie poste procèdera à l’émission d’une série de timbres commémoratifs représentant des objets personnels de ce valeureux homme. 

A.P 

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA 

émission précédenteimage précédenteimage suivanteémission suivante  



02/01/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres