CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

Formation pour les associations et clubs de spéléologie

Une première en Algérie


La rencontre, qui se déroule du 24 au 31 mars,...                                             

L’événement, qualifié de «première» en Algérie, réunira, pour un rassemblement inédit, les associations de spéléologie à l’échelle nationale.

Initiée dans le cadre d’un appel à projet retenu par l’ambassade de France à Alger, une formation au profit des Associations algériennes de spéléologie est organisée par l’Association de spéléologie et sports de montagne de Béjaïa (ASSMB), en collaboration avec la Fédération française de spéléologie, avec la contribution de la DJS de Béjaïa et de plusieurs sponsors.

Cette rencontre, qui se déroule du 24 au 31 mars, bénéficiera aux 24 stagiaires issus des différents clubs algériens de spéléologie encadrés par des formateurs de l’Ecole française de spéléologie. Elle sera sanctionnée par l’obtention du Brevet d’initiateur fédéral international en spéléologie.

Le cycle de formation a été réparti par les organisateurs en trois regroupements. Les deux premiers seront tenus à Béjaïa, au mois de mars, puis entre le 27 octobre et le 4 novembre de l’année en cours, alors que le troisième aura lieu en France du 21 au 30 avril 2019. Pour les spéléologues algériens, c’est une occasion inouïe pour se perfectionner grâce aux échanges d’expériences et de connaissances avec les spécialistes français. Selon les organisateurs, «ce projet aura pour but de révolutionner la pratique de la spéléologie en Algérie, avec l’idée de former et sélectionner les personnes les plus aptes à réussir le stage d’initiateur fédéral en France».

Les initiateurs de cette rencontre soutiennent que «leur principal objectif demeure la création d’un premier noyau de formateurs spécialisés, qui aura pour principale mission de structurer sur des bases scientifiques la pratique de la spéléologie en Algérie, comme ils auront aussi à former des spéléologues dans les différents clubs exerçant en Algérie». Notons que cette action de grande envergure est une première du genre dans l’histoire de la coopération sportive dans le domaine de la spéléologie entre les deux pays. Cette activité, devenue à la fois un sport et une science, introduite en Algérie par les Français, a toujours été pratiquée au niveau national par des amateurs passionnés et animés du désir de la découverte et de l’exploration dans les sites qui recèlent des grottes et des cavités naturelles.

Toutefois, la spéléologie, qui a connu un engouement remarquable chez les jeunes Algériens ces dernières années, manque cruellement de structuration et surtout de moyens.

Par/Arslan Selmane

El Watan



05/04/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres