CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

Kef Issoukhen (La grotte chaude)


Quiconque passe par la corniche chenouie ne peut résister à poser un œil admiratif et interrogatif sur les falaises ocres, déchiquetées et sauvages qui surplombent la route touristique. Ce site exceptionnel a pour nom Kef Issoukhen. Il affleure sur un kilomètre et demi.

Un site qu’il s’agit absolument de protéger. Ce sont des falaises qui recèlent un système de plusieurs cavités de dimensions modestes. Il y a six millions d’années, ces escarpements ont joué le rôle d’une falaise en continuel exhaussement. À plusieurs niveaux de celle-ci, se rencontrent, aujourd’hui, des témoins de niveaux marins successifs. Cette falaise est en fait une mémoire ayant enregistré des événements étalés sur plusieurs millions d’années. Malheureusement, d’anciens travaux de carrières et l’élargissement de la route du littoral l’ont endommagée.

Les grottes archéologiques de Rassel, Rolland… de loin les plus importantes de toutes les cavités connues jusqu’ici dans ce mont, sont également abandonnées et gravement détériorées par les travaux. Goethe écrivait « Ceux qui n’ont pas compris le passé sont condamnés à le revivre.» Un lambeau d’une formation marine souterraine situé à plus de 100 m d’altitude et qui constitue l’unique exemplaire de la région fut lui aussi touché. Pour les scientifiques, mais aussi pour les explorateurs, les sportifs et les randonneurs, le massif, recèle des grottes et des gouffres à Drâa El-Gunin, douar Hamadouche… D’autres sont sous-marines qu’on peut suivre parfois le long des fractures de surface.

Différentes civilisations ont exploité ces milieux. L’homme troglodyte du Chenois les a quittés, il y a quelque dizaines d’années seulement. Les cavités, du fait de leur milieu exceptionnel, constituent de véritables pièges à conservation d’objets, de squelettes, de peintures anciennes… De telles découvertes devraient faire vite l’objet d’information en direction des archéologues avant toute visite qui risque inconsciemment d’abimer de façon irrémédiable les traces ou fossiles anciens.



19/09/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 76 autres membres