CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

La forêt du Meridj


Faune du Meridj : Buse - Encre sur Canson - 41 cm x 30 cm

La forêt du Meridj a toujours été l'un des poumons verts de Constantine. Elle n'avait peut-être pas autant d'essences rares que celle de Djebel-Ouach ou La Pépinière mais, sur deux cents hectares, les pins d'Alep, les eucalyptus, les cyprès et autres conifères, y poussaient bien drus. Le village tout proche, du même nom, est l'une des localités du Khroub et n'en est séparé que par 8km. 

Il y a toujours eu une maison forestière. On se souvient de Roger Michel l'ancien Conservateur des Eaux et Forêts. Sa femme et lui perdirent la vie à proximité de cette forêt en 1959 ...

Le lieu n'avait guère d'aménagements mais il avait ses habitués (nous, nous préférions Djebel-Ouach) pour le pique-nique, les promenades, les installations provisoires de balançoires etc ...

Les années passant, il continua à attirer les familles et l'on pensa à le rendre plus plaisant et pratique. On conçut des plans divers avec plus ou moins de succès. Un reboisement était nécessaire pour combler les plaques de terrain dénudées.

Le projet de 2011 était de créer un espace commercial avec une maison de l'Artisanat. L'année suivante, celui d'aménager des espaces de jeux et de loisirs fut plus réalisable. Et peu à peu, des voies d'accès bitumées, des lampadaires, du mobilier urbain, des conduites d'eau potable, des pistes cyclables, deux lacs artificiels et une cascade rendirent ce site encore plus attirant. On imagina de mettre des animaux en résine sur les aires de jeux, mais je n'ai trouvé que la photo d'un éléphant.

La forêt y perdit peut-être l'attrait de son caractère sauvage mais chose plus grave, elle devint ... " un lieu de débauche " ! On rapporte une anecdote comique : un homme y trouva sa belle-sœur en galante compagnie d'un inconnu ; l'homme s'enfuit à toutes jambes ! La pécheresse fut ramenée manu - militari chez elle. Comme dans la chanson, ce fut " Honte et scandale dans la famille " !

On sécurisa les lieux. Autre affaire : des déchets toxiques déposés là, indûment, causèrent la mort de buses, de busards, les rapaces étant l'une des nobles espèces de la faune locale.

Mais il y eut des événements plus agréables : en 2017 ce fut la première édition des " Soirées El Meridj ", excellente initiative de l'Office des Sports, de la Culture, des Loisirs et du Tourisme. Cette année 2019, il devrait y avoir un concert pour les enfants malades.

Ainsi, depuis des années on parle du Meridj dans les journaux locaux. On espère que seules de bonnes nouvelles attireront l'attention sur ce coin de nature qu'il faut préserver.

Le fameux éléphant ...

El Meridj : Lac artificiel

Publié le 28 avril 2019 par Michèle Pontier-Bianco

Les 4 éléments



16/05/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 76 autres membres