CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

L’ENVIRONNEMENT À L’ÉCOLE

À la méthode allemande

Il existe différentes manières pour faire passer le message environnemental, soit par l’écrit, l’image ou encore l’internet. Une nouvelle méthode de l’éducation environnementale au service du développement durable appelée modulothèques a été initiée par le ministère de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement et le ministère de l’Éducation nationale en collaboration avec la coopération allemande au développement (GIZ). Cette nouvelle méthode a été présentée hier, lors d’une exposition organisée au lycée El Idrissi, Alger, sous le thème «En tête à tête avec la terre». Helmut Krist, directeur du programme gestion intégrée de l’environnement, a fait savoir que cette nouvelle technique d’éducation permettra d’aménager un espace de sensibilisation et de découverte interactif pour les publics sur un thème donné, relatif à l’environnement.

Selon lui, les modulothéques sont des expositions interactives et itinérantes, conçues sous forme d’activités ludiques, qui proposent des explications et des informations sur les sujets traités. En expliquant que la modulothèque est répartie sur quatre thèmes : le climat et les changements climatiques, la biodiversité et les ressources naturelles, les pollutions et les déchets ainsi que sur les énergies renouvelables et non renouvelables.

De son côté, le ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, Cherif Rahmani, présent à cette exposition, a affirmé que la technique des « modulothéques » est édifiée par une ONG internationale. En précisant que son département ministériel est en période de négociations avec cette ONG pour avoir la licence afin de mettre cette nouvelle technique d’éducation sur l’environnement sur le marché national par le biais de certaines entreprises algériennes. « Cette méthode permettra un échange attractif et enthousiaste, sans monotonie du message environnemental aux générations futures », a-t-il dit. Cherif Rahmani, a estimé que ce nouveau projet dédié aux écoles algériennes a coûté à son département ministériel, 220 millions de dinars. Selon lui, cet équipement sera installé dans 20 établissements à travers le territoire national.

Louisa Aït Ramdane



20/06/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 75 autres membres