CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

Parc national de Tlemcen

PARC NATIONAL

DE TLEMCEN


L'objectif de création du Parc National De Tlemcen vise la protection d'un ensemble géographique présentant un caractère naturel, la protection et le développement de la faune, la préservation du patrimoine floristique, la protection des sites naturels et des monuments historiques. Il a été créé sous le décret exécutif N° 93-117 du 12 mai 1993.

Le Parc National de Tlemcen s'étend en écharpe sur une superficie de 8 225 ha (non comprise la zone périphérique). Il est limité à l'Ouest par la chaîne montagneuse de Zariffet et Haffir et au Sud-est par les grottes de Béni-Aad et la forêt d'Ain Fezza. La majeure partie du parc est recouverte par une série de Djebels conférant un caractère quasiment montagneux dont l'altitude moyenne est de l'ordre de

1 100 m.

La flore du Parc National de Tlemcen est représentée essentiellement de forêts telles que:

- La forêt domaniale de Haffir (1 207 ha) située à la limite Ouest du parc et constituée essentiellement d'un groupement de la chênaie mixte à base de chêne liège et de chêne vert.

- La forêt domaniale de Zariffet (944 ha) où domine le chêne liège, le chêne vert et le chêne zeen.

- La forêt de Montas constituée essentiellement de chêne zeen.

Comme autres espèces, on peut rencontrer: Quercus mirbeckii, l'Aubépine, Géranium lucidum, Cistus ladaniferus, Cytisus triflorus, Quercus coccifera, l'Astragale, Pistacia lentiscus, le Palmier nain, Viburnum tinus, l'Arbousier, Pistacia terebinthus. Notons que le chêne liège est une espèce menacée au niveau du parc.

La faune rencontrée dans le territoire du parc est représentée essentiellement par le sanglier, le chacal, le renard, le lapin de garenne, le lièvre, la perdrix, le pigeon et le gibier d'eau. Toutefois, certaines espèces se trouvent menacées de disparition à savoir: l'aigle royal, le porc-épic, le chat sauvage, la belette, la mangouste et l'épervier.

Le Parc National de Tlemcen recèle des richesses archéologiques spéléologiques et naturelles très importantes. Nous citons:

- Les grottes de Béni Aïd constituées de stalagmites et stalactites d'une beauté splendides et incomparable

- La mosquée de Sidi Boumediene, bâtie en 739H, avec son minaret haut de plus de cent pieds.

- La mosquée et le minaret de Mansourah.

- La mosquée Sidi Bou Ishaq EITayar.

- Les ruines de la Mansourah.

- Le Tombeau de la Sultane.

- Le minaret d'Agadir.

- Les sources d'El Ou rit.

- Les grottes de Boumaaza.

- Les gorges de Safsaf

Parcs Nationaux & Réserves Naturelles.



19/06/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 75 autres membres