CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

L’INSTINCT DE SURVIE PLUS FOR QUE LA DOULEUR


Aron Ralston

né Aron Lee Ralston le 27 octobre 1975 dans l’état de l’Indiana, aux États-Unis, est un ingénieur et surtout un alpiniste américain qui devient célèbre en mai 2003 quand, coincé au fin fond d’un canyon reculé pendant six jours et cinq nuits lors d'une randonnée dans les gorges de l’Utah, il s’est lui-même amputé le bras droit avec son canif dans le but de survivre.

Il raconte son accident dans son autobiographie Plus fort qu’un roc (Between à Rock and a Hard Place) qui sera adaptée pour le film 127 heures réalisé par Danny Boyle en 2010.

Voici son histoire

Les disciplines comme l'escalade, le trekking, la montagne, etc. ont toutes un point en commun : la nature et ses dangers. Tout n'est pas toujours tout rose dans ces sports qui prônent l'aventure et où le risque se taille une belle part du voyage. Face aux forces de la nature qui reprend parfois ses droits, nous ne pouvons faire que gage d'humilité. Peut-être connaissez-vous Aaron Ralston ?

En solitaire, Aaron Ralston, 34 ans est devenu le premier alpiniste à avoir réussi l'intégralité des ascensions hivernales dans les Rocheuses à savoir 59 sommets de plus de 4200 mètres. Cet exploit est double car c'est avec une prothèse de la main droite qu'il achève ce projet en escaladant les 14 sommets restants. Cette main en acier cache en réalité une amputation qu'il s'est fait pour se dégager d'un canyon où il est resté prisonnier plus de 110 heures.

Le samedi 26 avril 2003, Aaron Ralston, aventurier et ingénieur "retraité", se rend au Blue John Canyon dans le Parc National de Canyonlands (Utah), un désert de roches et de failles très peu fréquenté à cette époque de l'année. Il est seul et n'a prévenu personne de son excursion. Lors de sa descente vers le fond du canyon, dans un passage étroit, Aaron se laisse glisser sur le ventre le long d'un éboulis. Tout se passe à merveille jusqu'au moment où un gros bloc de pierre se détache et menace de lui tomber sur la tête. Par réflexe, celui-ci se protège de ses mains mais malheureusement la droite reste coincée entre l'énorme bloc et la paroi. Il est pris au piège !

Dans son livre Plus fort qu'un roc, il raconte ses six jours de souffrance et d'espoir, ses tentatives vaines et parfois hystériques pour se dégager, le rationnement de ses réserves, puis l'idée qui lui semblait d'abord impossible à réaliser de s'amputer le bras. Mais lorsque, complètement déshydraté et à bout de forces après 5 nuits sans sommeil, il sent la gangrène attaquer sa main prisonnière, il décide de tenter le tout pour le tout. Tel le renard pris au piège et capable de se ronger la patte pour se libérer, à deux reprises, Ralston pèse de tout son poids sur son membre emprisonné, cassant les os de son avant-bras. En une heure, il s'ampute l'avant-bras avec comme seul instrument son canif.

Aujourd'hui, cet alpiniste hors-paire est toujours aussi actif et motivé. En 2010, il prévoit de se lancer à l'assaut de l'Everest avec Eric Larsen dans le but de faire prendre conscience au public des changements climatiques que subit notre terre et qui nous menacent tous dans un future proche.

La nature a failli lui enlever la vie et maintenant c'est lui qui se bat pour préserver cette nature en vie. Une belle leçon...de vie.


26/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 76 autres membres