CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

Le lac souterrain Bir Ben Osman hammam debagh (guelma)

http://www.guelma.org/francais/index2.php?rub=sejour&srub=promenades_guelma&goto=lac_souterrain_guelma

Un chemin vicinal passant par le hameau qui s’appelait Sanguet relie le lac souterrain, au nord, à la localité d’H. Débagh et, au sud, à l’axe Bordj Sabath - Aïn Kharouba et donc à la RN 20, par voie de conséquence.



Le lac souterrain

Se trouvant dans le travertin des eaux thermales de Meskhoutine, il provient d’un effondrement qui s’est produit au cours du 19e siècle ( en juillet 1878, plus précisément ), sur un cercle mesurant 30 m de diamètre, dans la voûte d’une des cavernes enveloppées par le sol qui résonne d’ailleurs sous les pas du promeneur. La crevasse, toutefois, ne contient que de l’eau froide ( à 21°) sur une superficie de 2.500 à 3.000 mètres carrés.
L’entrée de la grotte est une cassure dans la falaise. Un escalier rudimentaire permet de descendre la pente conduisant à l’espace intérieur. Par des passages pouvant être glissants à certains endroits, on arrive jusqu’au niveau de l’eau.

... Le lac provient d’un effondrement de la voûte d’une des cavernes enveloppées par le sol qui résonne d’ailleurs sous les pas du promeneur ...

Le lac souterrain

La cavité a été vidée entièrement, quand le complexe a été contraint de lui pomper tout son contenu pour l’alimentation des curistes.

Le moment le plus propice pour la visite, si on n’a pas d’éclairage, est l’après-midi, quand le soleil s’incline vers l’ouest et se trouve en position de diriger ses rayons vers la falaise où s’ouvre l’entrée.

Le lac souterrain

Dans le cadre de la constitution du projet de demande de classement de cette curiosité, M. GASMI M.-L. a invité, au printemps 1998, les plongeurs de Guelma, la famille HANAFI, de procéder à une reconnaissance du fond, en vue d’une estimation exacte de la profondeur. Le dossier demandé par la Commission nationale devant comporter une illustration audio-visuelle, une cassette commentée a été réalisée.

Le lac souterrain

La municipalité a envisagé de promouvoir ce lieu de charmante promenade par des aménagements appropriés. La commission wilayale des monuments historiques et sites naturels lui a accordé un intérêt particulier, lors de sa session de 1998, et a même proposé son classement à la commission nationale des monuments et sites. Mais il y a eu, entre temps, le changement de la loi de référence.

Le lac souterrain

Terminons par l’indication que le périmètre attribué au site dépasse les 4 ha et comprend, également, des vestiges des temps géologiques et d’autres de l’époque antique et qui sont :

Le lac souterrain

1° Le rocher en dos d’âne appelé muraille de Chine le bordant au nord sur une longueur de 250 m et permettant d’observer la plaine s’étendant dans la vallée de Bouhamdane et les hauteurs de Guelaat Serdouk, de Baba Aïssa et de Debagh. Il y a, d’autre part, un certain nombre de cônes stalagmiformes.

2° L’aire de 120 m x 60 des trois parties de la ruine de Dar Athmane ( l’exploitation agricole, le réduit défensif et l’habitation de plaisance ).

Par ces deux adjonctions, la position multiplie ses attraits et les diversifie.

M.-L. GASMI



06/12/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 76 autres membres