CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

cellule de coordination pour accélérer la réhabilitation de la Medersa et l’ex-Monoprix


Une "cellule de coordination" pour suivre des travaux de réhabilitation de la Medersa et de l’ex- Monoprix sera "immédiatement" mise en place pour accélérer l’avancement de ces chantiers ouverts dans le cadre de l'évènement "Constantine capitale de la culture arabe 2015", a indiqué mardi le wali, Hocine Ouadah.

Cette cellule sera composée de représentants de la wilaya, des responsables du bureau d’études concernés et de l’entreprise chargée de ces projets, a souligné le wali au cours de sa sortie hebdomadaire sur les chantiers en cours, en prévision de cet évènement culturel.

L'objectif est de donner un "second souffle" à ces deux projets qui accusent un retard "plus ou moins important", a souligné le wali, précisant que les sorties de terrain seront "multipliées" pour "voir de plus près l’avancement des travaux et intervenir si nécessaire".

Les membres de la cellule de coordination effectueront "régulièrement" des réunions techniques et de concertation pour venir à bout de toutes les contraintes entravant l’avancement des chantiers et prévenir d’éventuels problèmes, a indiqué le chef de l’exécutif local, insistant sur "l’importance de la communication" pour réussir toute entreprise.

Estimant "inadmissible" de continuer à travailler "en rangs dispersés" sur des chantiers revêtant une importance "particulière", M. Ouadah a appelé les responsables concernés à conjuguer leurs efforts pour l’achèvement des travaux de réhabilitation de ces deux structures situées au cœur de la ville.

La Medersa, une imposante bâtisse de style néo-mauresque, abritera un centre dédié aux figures historiques et culturelles de l’antique Cirta, quant aux locaux de l’ex Monoprix, ils seront transformés en musée d’art contemporain, a-t-on relevé.

Le wali qui s’est dit "satisfait" quant à l’avancement des travaux de construction de la salle de spectacle de 3.000 places, en phase d’achèvement à la cité Zouaghi-Slimane, a, en revanche, fait part de son mécontentement devant la lenteur qui persiste dans la réalisation du pavillon d’expositions, mitoyen de cette salle.

Il a indiqué, in situ, que l’administration locale "n’hésitera pas à appliquer les sanctions prévues par la loi dans ce genre de situations" et affirmé que les hautes instances du pays ont été informées au sujet de ce projet, confié à une entreprise espagnole, qui peine à être réalisé.

Au cours de sa tournée, M. Ouadah a également annoncé que la salle de spectacle de 3.000 places, prévue pour être réceptionnée "fin février 2015", sera gérée par l’Office national de la culture et de l’information (ONCI).

Le wali avait entamé sa visite par l’inspection des chantiers de réaménagement de l’esplanade de la grande mosquée Emir-Abdelkader dont une partie sera réceptionnée avant l’ouverture de l’évènement culturel que Constantine s’apprête à accueillir dans moins de 4 mois.

Le nouveau salon d’honneur de l’aéroport Mohamed-Boudiaf, les palais de la culture Malek-Haddad et Mohamed-Laïd Al Khalifa (en réhabilitation), l’ex-siège de la wilaya et le palais Ahmed-Bey ont également reçu la visite du wali qui a achevé sa tournée en inaugurant le centre d’appel local mis en place par le ministère de l’Intérieur et des collectivités locales.

A.P.S



14/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres