CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 01/2007) ALGER, CAPITALE DE LA CULTURE ARABE 2007

Emission

01/2007

CRACTERISTIQUES

Dessin : Sid Ahmed BENTOUNES

Valeur facial : 15,00 e 30,00 DA

Format : 40 mm x 30 mm

Dentelure : 14

Imprimeur : Banque Centrale d'Algérie

Procédé d'impression : Offset

Document philatélique : une carte philatélique 20 ,00 DA affranchie 65,00 DA avec oblitération 1er jour  illustrée.

Vent 1er jour : 12 et 13 janvier 2007  dans les 48 Recettes Principales des postes situées aux chefs lieux de wilaya et les recettes principales d’Alger 1er novembre, Hussein-dey, Ben-aknoun, Chéraga et Rouïba.

Vent générale : 14 janvier 2007 Le dans tous les bureaux de poste.

N° Y&T: 1456-1457

N° AP :   

 



ALGER, CAPITALE DE LA CULTURE ARABE 2007 

 

«L'année de la culture arabe» était d'abord une idée dont la réalisation allait permettre l'ouverture des pays arabes au monde ainsi que l'exécution de divers projets à caractère humanitaire susceptibles d'ancrer les hautes valeurs, de consolider les liens arabes dans les domaines économique, social et culturel, et de favoriser le dialogue entre les cultures dès lors qu'il représente l'un des principes énoncés dans la charte des Nations Unies, consacré durant l'année 2001, proclamée année des nations unies pour le dialogue entre les civilisations.

Cependant, c'est à partir de l'année 1996 que les pays arabes entreprirent la célébration de l'année culturelle arabe. Cette dernière qui revêt une grande importance vise à:

-encourager la créativité et valoriser le patrimoine culturel et civilisationnel des pays arabes.

-s'ouvrir aux multiples cultures et civilisations humaines dans le but de promouvoir la compréhension mutuelle, l'amitié et la paix en plus de la consécration du principe du dialogue entre les civilisations.

Le Caire fut la première capitale arabe à abriter cette manifestation culturelle lui succédèrent, par la suite, d'autres capitales arabes qui sont : Tunis, Chardja, Beyrouth, Ryadh, Koweït, Amman, Rabat, Sanaa, Khartoum puis Mascate. L'Algérie quant à elle, avait posé sa candidature durant l'année 2000, à Ryadh dans l'espoir d'organiser l'événement en question et elle verra ses vœux se concrétiser après l'approbation du Conseil des Ministres arabes de la culture, qui accueillera vivement l'initiative algérienne.

En ce moment, notre pays met les dernières retouches pour donner ensuite le coup d'envoi à cette manifestation culturelle de grande envergure sous l'appellation « Alger, capitale de la culture arabe 2007 ». L'année de la culture arabe, dont l'inauguration est prévue pour le 12 Janvier, sera célébrée tout au long de l'année en cours. Dans le cadre de cette manifestation, un programme aussi riche que varié a été élaboré contenant entre autres activités, l'édition et la traduction d'un nombre important de livres, la réalisation de films, une riche production théâtrale, ainsi que l'organisation d'un ensemble d'expositions et de festivals, etc.

La manifestation Alger, capitale de la culture arabe va certainement offrir de multiples opportunités pour jeter de nouveaux ponts et renforcer la communication entre les représentants d'une culture arabe, connue par ses diverses et multiples contributions au progrès de l'humanité.

L'Algérie recèle un important patrimoine culturel et un grand legs civilisationnel, chacun issu de sa glorieuse histoire. Cette histoire qui lui permet de prendre la place qui lui revient entre les pays arabe. De ce fait, l’organisation de l’année culturelle arabe par l’Algérie reste une preuve suffisante de sa grande ambition à être un pole culturel rayonnant.

A.P

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

émission précédente  image précédenteimage suivante émission suivante



11/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres