CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 03/1989) RÉALISATIONS NATIONALES

Émission

03/1989

CARACTÉRISTIQUES

Dessinateur: ALI  KERBOUCHE et TAHAR BOUKEROUI

Valeur faciale: 1,00 x 4 DA

Format: 22,7mm x 33mm et 33mm x 22,7mm

Dentelure: 11 ½  x 11 ¾

Imprimeur: Courvoisier.

Procédé d'impression: Héliogravure

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour illustrée à 1,00 DA affranchie à 5,00 DA avec oblitération 1er jour.

Vente 1er jour: Le Jeudi 09 et Vendredi 10 Mars 1989 dans les Recettes Principales des postes D'ADRAR-ECH-CHELIFF- LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA ET ORAN.

Vente générale: Le Samedi 11 Mars 1989 dans tous les bureaux de poste.

N° Y&T: 942-943-944-945

N° AP : 615-616-617-618


 

 

RÉALISATIONS NATIONALES

L’Algérie a consacré d’intenses efforts dans le secteur de l’habitat et  de la construction avec de nouvelles réalisations à l’aspect moderne  ou liées au patrimoine tout en répondant aux exigences socioéconomiques  du moment. Ce sont également autant de signes de  prospérité, de développement et de renouveau. 

La fin des années 1970 a vu démarrer une construction massive de  logements grâce à la création des zones d’habitation urbaine  nouvelles (ZHUN) à la périphérie des villes. Chaque municipalité  devait mettre en vente 200 lots de terrain par an. C’est ainsi qu’on  a vu des villages passer d’un effectif de 1 000 à 5 000 habitants en  moins de huit ans.

La décennie 1980 s’annonce avec l’essor  considérable de cette politique de l’habitat.  L’un des plus vieux hôtels d’Algérie, L’Oasis rouge de Timimoun,  vient de connaître des travaux de sauvegarde et de restauration pour  faire office de centre culturel. Avec ses koubbas en forme de  cloche, ses bas-reliefs aux figures géométriques et ses petites  pièces fraîches, il a été inauguré en 1921 par la duchesse du  Luxembourg et André Citroën lors d’une traversée saharienne en  automobiles dite «Croisière noire». 

En 1984, Alger se dote d’un vaste Palais de la Culture à la mesure  de son patrimoine civilisationnel. Dédiée à la culture, cette  infrastructure qui s’ouvre sur le plateau des Annasser, à Kouba, reste  un lieu privilégié pour organiser des spectacles et avant-premières  nationales ou étrangères dans le domaine des arts, des sciences et  de la culture, des rencontres et conférences thématiques, ainsi que  des expositions de haut niveau dans un cadre digne de la capitale  algérienne.

Téléchargement de la notice 

P.T.T

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

émission précédente image précédenteimage suivante émission suivante



23/06/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres