CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 13/2007) THÉÂTRE D’ALGÉRIE

Emission

13/2007

CRACTERISTIQUE

Dessin : SID AHMED BENTOUNES

Valeur faciale : 15,00 - 15,00 - 20,00 et 38,00 DA

Format : 29mm x 43mm et 43mm x 29mm

Dentelure : 14

Imprimeur : Imprimerie de la Banque d'Algérie.

Procédé d'impression : Offset

Document philatélique : Deux enveloppes 1er jour à 7,00 DA chacune affranchies 102,00 DA avec oblitération 1er jour illustrée

Vente 1er jour : Les Mercredi 24 et Jeudi 25 Octobre 2007 dans les 48 Recettes Principales des postes situées aux chefs-lieux de wilaya et les recettes principales d'Alger 1er novembre, Hussein-dey, Ben-aknoun, Chéraga et Rouïba.

Vente générale : Le Samedi 27 Octobre 2007 dans tous les bureaux de poste.

N° : 1479-1480-1481-1482

N° AP :  

 






   

THÉÂTRE D’ALGÉRIE

Théâtre d'Oran
Le théâtre d'Oran, fut bâti vers 1883. L’entrée principale vers le hall est desservie par trois rideaux de fer. Au 1er étage trois coupoles en vitrail surplombent les grandes marches. Le centre de l'immeuble est réservé à la salle des spectacles quant à son arrière, il comprend la scène et les coulisses. A l'extrême arrière se trouvent les loges des artistes et les salles des sonoristes. Il devient la propriété de la commune clé la ville puis en Mars 1963, au lendemain de l'indépendance nationale, il est nationalisé au même titre que tous les autres théâtres d'Algérie. Il devient alors T.N.A d'Oran puis le Théâtre National de l'Ouest Algérien. La capacité de ce théâtre est de 600 à 650 places. Le 14 Novembre 1972, fut décrété la décentralisation théâtrale. Elle venait ainsi consacrer le véritable acte de naissance du T.R.O.

Théâtre de Sétif
Le théâtre communal de Sétif fut construit vers 1889, pendant la période coloniale, sur une superficie de 731 m2. Ce théâtre peut accueillir jusqu'à 150 places. En 1999, le théâtre de Sétif a connu une campagne clé restauration qui s'est achevée en date du 17 Février 2004. Le 5 juillet de la même année, et après la rénovation, le théâtre en question a rouvert ses portes au public. L'essor et la dynamique qu'a connue le mouvement théâtral algérien grâce à Mahieddine Bachetarzi, à Rachid Kassentini et à bien d'autres personnes, ont eu un grand impact sur la renaissance du théâtre dans la région de Sétif à l'époque coloniale. Au lendemain de l'indépendance, les différentes troupes théâtrales activaient sous l'égide des scouts musulmans.

Théâtre d’Annaba
Le théâtre d’Annaba a été créé à la fin du 19ème siècle (1890-1899). Théâtre communal, il a été détruit au cours de la deuxième guerre mondiale, en 1942. Il a été inauguré à son état actuel le 1er Juin 1954 et fut nationalisé après l'indépendance puis placé sous l'égide du théâtre national algérien. Sa capacité d'accueil est de 1500 places. D'une façon générale, le T.R.A participe à la vie culturelle, politique, sociale et spirituelle au niveau local et national. S'agissant de l'activité principale, le théâtre régional d'Annaba a réalisé près d'une quarantaine de pièces depuis l'indépendance.

Théâtre d'Alger
C'est le 12 novembre 1830 qu'il a été décidé la construction d'une salle clé spectacle dans la ville d'Alger. En 1832, cette salle a été transférée à l'amirauté puis à la rue des consuls, à la place des Martyrs. Sa capacité d'accueil était de 800 places. Le 10 Août 1850, le gouverneur d'Alger décréta la construction de « l'opéra d'Alger » à l'ouest de la place Bresson, Port Saïd actuellement. En Mai 1853, l'opéra d'Alger fut baptisé « le théâtre impérial ». De style renaissance, ce monument de 30m de façade est dominé de haut par quatre statues allégoriques et par un aigle impérial aux ailes déployées. Il acquit une grande réputation après la visite de l'empereur Napoléon III et l'impératrice en date du 11 Mai 1865.

A.P

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA


12/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres