CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 03/1993) 20EME ANNIVERSAIRE DU SERVICE NATIONAL DES GARDES-COTES

Emission

03/1993

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: KRIM  KAMARDINE

Valeur faciale: 2,00  DA

Format: 35mm x 25mm 

Dentelure: 14

Imprimeur: Imprimerie de la Banque d'Algérie.

Procédé d'impression: Offset

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour illustrée à 1,00 DA affranchie à 3,00 DA avec oblitération 1er jour.

Vente 1er jour: Les Samedi 03 et Dimanche 04 Avril 1993 dans les Recettes Principales des postes D'ADRAR-ECH-CHELIFF- LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA ET ORAN.

Vente générale: Le Lundi 05 Avril 1993 dans tous les bureaux de poste.

N° Y&T: 1043

N° AP : 720

 

 


20EME ANNIVERSAIRE DU SERVICE NATIONAL

DES GARDES-COTES

Depuis l’indépendance, les fonctions de surveillance et de police  maritimes ont fait l’objet d’une attention particulière de la part des  pouvoirs publics. En effet, le décret 63.403 du 12 octobre 1963,  tout en élargissant l’étendue des eaux territoriales de 3 à 12 milles,  a fixé le principe du contrôle de tout navire naviguant dans cette  zone conformément aux usages internationaux. Les pouvoirs exercés  par l’Algérie sur les zones maritimes relevant de sa souveraineté  étaient dévolus à plusieurs administrations (gendarmerie maritime,  douane, inscription maritime, gardes-pêche…).

Cette organisation  ne permettait pas une couverture correcte de nos espaces maritimes. 

Nos intérêts en mer dans les domaines de la sécurité maritime  et de la pêche n’étaient pas protégés. 

C’est à partir de ce constat que le Service national des gardes-côtes  (SNGC) a été créé par l’ordonnance 7312 du 3 avril 1973. 

Cette création répondait aux préoccupations suivantes des pouvoirs publics : 

-  économie de moyens par leur affectation à l’exécution simultanée  de plusieurs missions ;

-  meilleure coordination des actions en mer confiées à une autorité  unique ; 

-  prise en charge intégrée des problèmes de défense nationale ; 

-  protection de l’économie et de la sécurité du territoire maritime. 

Les missions du Service national des gardes-côtes sont prévues par  son ordonnance de création et par de nombreux textes législatifs  publiés après sa création en 1973. Il s’agit du Code maritime  (1976), du Code des pêches (1976), du Code des douanes (1979),  ainsi que de la loi sur la protection de l’environnement (1983).  Parallèlement, l’Algérie a ratifié de nombreuses conventions internationales  à caractère maritime dont l’application est confiée au  SNGC pour une large part. 

Le Service national des gardes-côtes exerce donc en mer des missions  complexes et diversifiées. 

Dans ce cadre et en matière de police générale, les gardes-côtes  sont chargés de rechercher et de constater les crimes et délits commis  à bord des navires.

Dans le domaine des polices spéciales, le  SNGC est chargé de veiller au respect et à l’application de la réglementation  en matière de douane, de pêche, de navigation maritime,  de balisage et câble sous-marins, de surveillance des eaux territoriales  ainsi que de protection du domaine public maritime.

Le SNGC  est aussi chargé du sauvetage en mer des navires en détresse, ainsi  que des enquêtes nautiques.  Il participe également aux activités et exercices à caractère militaire  qui ont lieu avec les forces navales dont il est une composante. 

Doté de moyens humains et matériels appropriés, le Service national  des gardes-côtes est organisé de manière à assurer une couverture  complète de notre espace maritime national. Il dispose d’une  station maritime dotée de moyens de surveillance et d’intervention  dans chaque port algérien. Relevant de circonscriptions maritimes,  ces stations maritimes sont implantées respectivement à Alger, Oran  et Annaba. Au niveau national, le SNGC dispose d’une administration  centrale dont le siège est l’Amirauté à Alger.

P.T.T

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

émission précédenteimage précédenteimage suivanteémission suivante 



16/03/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres